Joyeux Shadow-versaire !

Qu’ont Mambo Number 5, une main et les Jeux Olympiques en commun ?Ils servent tous d’excuse pour introduire le joyeux article du jour qui célèbre les 5 ans de Shadow !Joyeux anniversaire à nous ! Il y a 5 ans, en 2015, “O-Computers” était créé. Heureusement pour nous, le nom n’a pas été gardé longtemps et devint rapidement “Blade”. “Shadow” n’a d'ailleurs pas toujours été “Shadow.” Nous avions notamment pensé à “Celena”, “Crystal”, “Monop” ou “Skloudy”. Oui, on a frôlé la catastrophe !Maintenant que nous sommes passés aux aveux de la période la plus sombre de notre histoire, on peut aller de l’avant et vous raconter le reste.À l’époque, nous étions dans un petit studio, à Paris. Assez de chaleur humaine pour compenser l'espace individuel dont chacun de nous avait besoin. Heureusement, cela n'a pas duré longtemps et nous avons déménagé assez rapidement dans un appartement à la parisienne plus grand (et plus ancien). Nos Support Heroes avaient une petite pièce, le marketing et le web en partageaient une autre, nos développeurs avaient le salon principal, et le reste s'est débrouillé d'une manière ou d'une autre. Mais bon, nous n'avions qu'un seul WC. Malgré ça, nous étions heureux d'appeler ce lieu notre "chez nous". Les petites victoires nous rendaient heureux. Bon, c'est toujours le cas. Mais à l'époque, ça voulait dire qu'on pouvait écrire des messages destinés à la communauté sur le front des co-fondateurs de la boîte. On pourrait appeler ça un "privilège de startup". C'est à ce moment que nous avons lancé notre produit. Pendant la Paris Games Week 2016, nous avons mis à disposition 500 Shadow. Les premiers membres de notre communauté, les Early Birds, ont tout acheté en 12 heures. Avec notre nouvelle communauté qui nous apportait autant de soutien dès le départ, on s'est sentis plus motivés que jamais pour conquérir le monde !  L'aventure en était à ses débuts, et nous étions plus excités que jamais de voir ce que l'avenir nous réservait ! Tant de choses à raconter !Entre devoir gratter des cartes de licences Windows à la main (parce que… c’est la vie) à devoir gérer un datacenter en feu (pas d’inquiètude, à l’époque les Shadow étaient sains et saufs), tant de choses se sont passées au fil des années. On a déménagé, encore et encore (1 WC c'est bien, plusieurs WC c'est mieux).   Nous avions de nombreux programmes sympas comme le Shadow University Program, où les étudiants pouvaient accomplir plusieurs quêtes et débloquer des récompenses pour leurs associations ; ou le REC by Shadow et les Shadow Makers, qui soutenaient les petits et moyens streamers. Nous avons organisé de nombreux événements avec notre communauté, des petits dans notre bureau qui ressemblaient à une LAN à thème sympa, des événements un peu plus grands dans nos bureaux plus grands, qui étaient les mêmes mais en mieux (avec des attractions), et même des événements de grande ampleur car nous avons organisé notre propre "convention" pendant 3 jours dans un lieu privatisé ! Et parce que plus c'est grand, mieux c'est, en 2018, nous avons élargi notre communauté à d'autres pays d'Europe, en souhaitant la bienvenue à nos amis du Royaume-Uni, de la Belgique, de l'Allemagne, de la Suisse et du Luxembourg !En 2019, nous avons lancé de nouvelles apps mobiles et la Shadow Ghost. Beaucoup de membres de la communauté voulaient mettre la main sur cette nouvelle box. Nous avons donc répondu à l'appel ! Avec un léger (!) retard (oups, désolé !). Nous avons beaucoup appris en cours de route.Nous avons aussi lancé de nouvelles offres, mis à disposition du stockage additionnel et reçu une forte demande. A tel point que notre capacité a rapidement atteint zéro à chaque fois que nous avons lancé quelque chose de nouveau !En 2020, nous avons lancé notre VR Exploration Program, et nous ouvrons des datacenters en Corée du Sud ainsi qu’un cinquième aux États-Unis (pour nos 5 ans) !Nous sommes aujourd’hui heureux de compter 100 000 membres dans la #TeamShadow. Vous n’imaginez pas ce que cela signifie pour nous. Un rêve devenu réalité. Et ce n’est que le début !Une seule chose à dire : merci !Au fur et à mesure que notre communauté s'est agrandie, nous avons également développé notre produit, l'avons rendu plus accessible, avons ajouté de nouvelles fonctionnalités et en avons fait ce qu'il est devenu aujourd'hui. En cours de route, nous avons corrigé de nombreux bugs, retravaillé toute notre structure de codage et travaillé comme des fous pour offrir le meilleur PC Windows 10 complet possible dans le cloud.Difficile à croire que lorsque nous avons lancé Shadow pour nos Early Birds, il n'y avait même pas le son ! Et ils nous aimaient déjà, nous soutenaient et nous ont aidé à devenir ce que nous sommes aujourd'hui. A eux, aux Martiens, aux Juntos, et à TOUTE NOTRE COMMUNAUTÉ : un énorme MERCI. Sans vous, on en serait pas là aujourd'hui.  

Sujets associés:#TeamShadow

La grande Histoire de Shadow Gaming Communautaire

Adeptes de Shadow et de jeux vidéo, vous tombez à pic ! On vous fait découvrir un espace 100% communautaire pour vous amuser et vous épanouir, mené par 4 mousquetaires de la Team Shadow.Chez Shadow, si nous avons bien une chose dont nous sommes fiers, outre notre technologie de pointe, c’est notre communauté : la Team Shadow. Que ce soit sur notre Twitter, notre Discord Officiel ou notre YouTube, elle répond toujours présente et nous comble de joie !Et quand des membres de notre communauté prennent eux-mêmes l’initiative, c’est pour nous un grand honneur. C’est donc avec ce même grand honneur que nous vous présentons aujourd’hui Shadow Gaming Communautaire : un site web et un serveur Discord pour parler et s’informer sur Shadow et sur le gaming, entre membres de la communauté, comme son nom l’indique ! Encore mieux : partons à la rencontre des 4 fondateurs : El Chat Moso, banditlama, Oliverparisis et Vianne, qui vous en racontent plus sur cette aventure prometteuse !Qu'est-ce que Shadow Gaming Communautaire ?Commençons par le commencement : à quoi sert SGC ?D’abord à renverser la tyrannie de El Chat Moso... Mais surtout et avant tout, à offrir un véritable espace de partage Gaming pour tous les utilisateurs Shadow. Que ce soit pour trouver d’autres joueurs, montrer un exploit, demander de l’aide ou trouver les bons paramètres graphiques selon sa config’.Ensuite, tout un tas d’éléments viennent se greffer autour du serveur : des concours (nous offrons chaque semaine des jeux en Giveaway, parfois des cartes Steam), des events in game, des photos et créations personnelles, des discussions sur les prochains jeux hypes du moment ou simplement nostalgiques sur d’anciennes expériences. C’est vraiment un espace dédié au gaming pour les Shadowers... pardon... les Chat-dowers ! Quel message voulez-vous adresser à la #TeamShadow ou ceux qui souhaitent la rejoindre, pour qu'ils rejoignent ensuite SGC ? De ne pas venir. C’est un piège pour devenir l’esclave du Chat. Plus sérieusement, c’est le plaisir de faire partie d’une communauté soudée, bienveillante et partageant la même passion du jeu vidéo.  Un site web actif et en pleine évolution !Les origines de SGCComment est née l'idée du Discord Shadow Gaming Communautaire ? Simplement d’un constat : on trouvait toutes les réponses techniques et fonctionnelles liées à l’utilisation de Shadow sur le serveur Officiel. D’ailleurs je suis moi-même “Helper” pour aider les autres utilisateurs. Mais j’avais toujours cette impression qu’il manquait une véritable partie gaming gérée par la communauté. De vrais échanges entre joueurs sur Shadow, que ce soit pour trouver des coéquipiers ou juste partager une expérience de jeu. C’est alors que je me suis dit : pourquoi ne pas lancer un énième Discord Gaming pour Shadow ? Sauf que... contrairement aux précédents essais, je ne désirais pas faire cela tout seul. C’est à ce moment-là qu’est venue l’idée d’un serveur Discord Shadow Gaming Communautaire (SGC) géré en équipe. El Chat Moso, banditlama, Oliverparisis et Vianne. À 4, vous formez une équipe de choc. Comment vous êtes-vous connus ? Vianne et banditlama se sont en fait connus lorsqu’ils attendaient leur activation sur le canal précommandes (qui était chaud comme une baraque à frites). Oliverparisis et El Chat Moso se connaissaient déjà via leur rôle de Helpers sur le serveur officiel. Oliver s’est aussi fait connaître grâce à ses partages de jeux et de bons plans. La discussion entre nous 4 s’est créée assez naturellement. Et la véritable synergie est venue une fois la conversation SGC créée : nous nous sommes rendus compte de l'envie commune de faire avancer ce projet, tout en tissant de véritables amitiés et affinités entre nous !SGC est encore jeune, mais si vous deviez retenir une anecdote amusante, ce serait laquelle ? En fait nous n’avons pas vraiment de moments particuliers qui reviennent à l’esprit : l’ambiance drôle et conviviale sur le Discord fait qu’on a tous les jours des moments amusants. Mais disons que certains marquent plus les esprits. Et ceux-ci ont lieu en jeu, montrant que l’objectif du serveur est atteint. Que ce soit lorsque certains membres sont exaltés en défonçant les pare-chocs de la modération sur Wreckfest ou que l’on fasse des remontadas incroyables sur Call Of Duty pour gagner... Finalement c’est une impression générale que chaque connexion sur SGC amène son lot d’aventures et d'anecdotes !Un moment de pur bonheur que vous retenez ? Nous en avons bien un qui nous a marqués, et qui nous a donné un bon coup de Boost... pardon de Ultra... Bon en fait, d'Infinite. C'est lorsque que le compte officiel de Shadow France nous a retweeté notre premier Tweet. C'était une véritable reconnaissance de nos efforts mais pas que pour nous : aussi pour les premiers membres qui ont cru (et croient encore) en SGC. Car cela n'a pas fait qu'apporter une nouvelle vague de super participants, c'était surtout laisser place à une expression gaming entière et complexe au sein de l'univers Shadow. Nous avons compris à ce moment que nous étions sur la bonne voie. En savoir plus sur Shadow Gaming CommunautairePour vous, Shadow c'est... Des délais au point de se demander si vous ne vivez pas près d’un trou noir distordant l’espace-temps. (Non mais là vous nous donnez le nunchaku pour qu’on vous frappe avec). Si on omet ce point, posséder un Shadow est obligatoire pour s’inscrire sur SGC. Mais c’est avant tout une expérience technique bluffante, que chaque geek se doit d’expérimenter et d’adopter. Et comme on l’a déjà dit, c’est aussi une communauté fichtrement sympatoche où les membres s’entraident d’un point de vue technique sur le Discord officiel et pour parler jeux vidéo sur Shadow Gaming Communautaire. Les jeux phares de SGC ? Vos jeux phares à vous ? (On ne parle pas du phare à On) Modern Warfare : pour fragger en équipe à tout va. Wreckfest : pour défoncer les pare-chocs des modérateurs. Rocket League : nous avons déjà organisé un grand tournoi de 8 équipes avec un prix pour les gagnants (une moustache de chat conservée dans l'ambre). Among Us : pour enfin découvrir le véritable visage de vos "amis" sur Discord. Phasmaphobia : belle (et terrifiante) surprise que ce jeu proposé par un membre de la communauté. On ne vous en dit pas plus...Car c'est ça aussi SGC : la possibilité de découvrir des jeux indés et de les explorer ensemble grâce au salons vocaux dédiés et aux streams des parties en cours. Et puis certains classiques : Overwatch, LoL, Apex, Star Citizen, etc. Mais finalement, ce sont les membres qui définissent les jeux phares par leurs échanges et leurs expériences. L'un des systèmes intéressants du serveur étant la possibilité de dédier un salon complet à un jeu si ce dernier possède assez de membres jouant et échangeant dessus. L'aspect communautaire est donc au centre des jeux mis en avant. Que réserve l'avenir de SGC ? De plus en plus de membres pour de plus en plus d’échanges, d'initiatives, de partages et de parties entre Chat-dowers. Pourquoi pas des tournois sur certains gros jeux ? Avec des lots ? Et puis des events IRL quand la situation le permettra ? Et des partenariats avec des marques ? On peut toujours espérer... ou au moins rêver.  La thématique du chat est intimement liée à SGC. Si vous aviez 9 souhaits (en commun) et non pas 9 vies, quels seraient-ils ? 1) Faire le vœu d’avoir 9 nouveaux souhaits (héhé). 2) Avec ces nouveaux vœux, placer quelque part « avoir 9 vies ». 3) Cela étant fait... Atteindre les 1.000 membres (et même plus) d’ici fin 2020. 4) Garder cet esprit gaming, fun et accueillant qui nous caractérise. 5) Que tous les Chat-dowers s’amusent et échangent ensemble sur leurs jeux favoris. 6) Offrir des cadeaux toujours plus beaux à notre communauté (partenariat avec des marques). 7) Que SGC devienne la référence Gaming sur Shadow. 8) De boire des coups tous ensemble. 9) Que Victor invite l’un de nous pour que l’on présente SGC à la terre entière. Présentez l’équipe SGC pour leur passer un petit coucou !El Chat Moso : Fondateur. Administrateur du serveur et fouetteur professionnel. Oliverparisis : Fondateur. Maître des commandes bot et des bons plans. banditlama : Fondateur. Détracteur en chef et animal à tout faire. Vianne alias MEE7 : Fondateur. Premier bot de SGC. GotchaPine007 : Modérateur. Webmaster et bûcheron à la gâchette facile. DannyDann5128 : Modérateur de l'ombre. Admirateur des lamas. Mateo : Modérateur. Rédacteur des résumés Shadow news et cuisinier fou à ses heures perdues. Cantax : Modérateur. Ni fondateur ni webmaster. Simplement Cantax, tireur, navigateur et conducteur. Pangolin_Malsain : Modérateur. Total noob mais toujours dans l'humour et la bonne humeur.

Sujets associés:#TeamShadow

La version 3.4 du Client Unifié Shadow

Nous avons ajouté les fonctionnalités suivantes : sauvegarde des périphériques USB transférés, synchronisation des réglages entre le Menu rapide et le Launcher (Débit Max., HEVC), une nouvelle interface pour les réglages et l'écran de mise à jour du Launcher, et la manette Nimbus+ désormais supportée sur macOS.Et c'est ce cher Yannis qui vous présente les nouveautés : Pour plus de détails, c'est par ici 👇Toutes les plateformesVos jeux ne devraient plus crasher si vous changez d'appareil en pleine session car nous n'appliquerons pas la nouvelle résolution lorsqu'un jeu est actif.Les périphériques USB transférés vers Shadow sont désormais automatiquement enregistrés pour vos prochaines sessions.Les paramètres de débit maximal et d'encodage (H.265) sont désormais synchronisés entre le Menu rapide et le Launcher. LauncherLe système de mise à jour de Shadow vous avertira désormais si vous êtes sur le point de passer d'une version de Shadow à une autre (officielle, beta, alpha).Affichage de la consommation de données par heure pour vous aider à estimer vos besoins en données en fonction du réglage du débit maximum.Tous les paramètres sont désormais classés par catégories et présentent des explications beaucoup plus détaillées.Ajout d'un réglage "Fréquence d'images limitée" dans le Launcher : ce paramètre améliorera la prise en charge des configurations d'entrée de gamme lorsque les capacités de décodage du matériel sont limitées.Ajout d'une option "Vider la liste des périphériques redirigés" pour restaurer les périphériques USB transférés sur la machine locale.Ajout d'une option "Reinit. paramètres" dans le Launcher pour rétablir tous les paramètres Shadow (Launcher et menu rapide).MacAjout du support pour la manette Steelseries Nimbus+.Ajout d'un bouton de fermeture de la fenêtre et d'arrêt de Shadow dans la Touchbar.Correction d'un bug où le curseur était bloqué sur le bord de l'écran en mode verrouillé.

Sujets associés:Mise à jour

AMA avec notre nouveau CTO : Jean-Baptiste Kempf

À chaque entreprise sa méthode d’intégration. Chez Shadow, une véritable intégration ne se fait pas sans un passage obligé auprès de la communauté. Et oui, vous l’aurez remarqué, on aime vous parler. Il n’est pas rare de voir des employés traîner sur notre Discord, notre Reddit, sur notre forum, ou encore, pour les plus chanceux, sur notre chaîne Twitch. Afin d’accueillir notre nouveau CTO (Chief Technology Officer) le plus chaleureusement possible, nous avons donc décidé de vous le présenter au cours d’un live pour que vous puissiez le rencontrer et lui poser toutes vos questions ! Vous avez raté ce live qui fera partie de l’histoire de Shadow ? Pas de panique, on vous fait un récap, tout d'abord en vidéo : Ce premier récap' a attisé votre curiosité ? On vous en dit plus !Jean-Baptiste Kempf, qui es-tu ? Notre nouveau CTO (ou C3TO), 37 ans, français, et geek, travaille dans la tech et la programmation depuis 2003. On le connaît surtout dans la communauté open source étant donné qu’il a contribué à de nombreux projets de ce type, dont le fameux logiciel VLC. Pour en savoir plus sur son parcours, n’hésitez pas à lire notre article de blog concernant son arrivée (et celle de notre nouveau CEO, Mike Fisher). Avant de se lancer dans la session de questions-réponses avec la communauté, notre community manager, Luc, a pu interroger Jean-Baptiste (qui préfère qu’on l’appelle JB) pour en savoir un peu plus sur lui. Luc : Comment as-tu entendu parler de Shadow ? Qu’en pensais-tu avant de venir nous rejoindre ?JB : Tout ce qui touche le streaming de jeux vidéo m’a toujours beaucoup intéressé, ce depuis le projet X264 (un encodeur vidéo). Les nouveaux codecs vidéo que j’ai aidé à développer avaient d’ailleurs des fonctionnalités spécialement conçues pour ça. J’ai donc été tout de suite intéressé lorsque j’ai entendu parler de Shadow. J’ai adoré le projet et je me suis mis à suivre son évolution. Je me suis rapproché de l’entreprise en 2018 lorsqu’un investisseur m’en a demandé un audit technique. C’est à partir de ce moment là que je me suis mis à discuter régulièrement avec des personnes qui travaillaient chez Shadow, puis, les choses ont prises une nouvelle tournure lorsqu’en juillet il m’ont demandé : “hey ! tu voudrais pas venir nous rejoindre ?”Luc : Qu’est-ce que ça représente pour toi de rejoindre Shadow, notamment par rapport à ta vision, la roadmap et les différents développements côté produit ?JB : La technologie derrière Shadow est vraiment puissante mais peut encore être améliorée. Gagner quelques millisecondes en FPS ou des nouvelles façons d’encoder et de streamer font partie des choses que j’aimerais voir. Il y a aussi des problèmes, mais nous en sommes conscients. Mon rôle est de régler les bugs que nous avons et de construire des bases solides pour le futur. Être sûr que cette architecture, ce bagage technique, puisse évoluer. Poser les questions difficiles en internes pour que nous puissions réorganiser les équipes et voir s’il faut recruter de nouvelles personnes pour aller de l’avant. Luc : Quelles sont tes priorités ? Les prochains projets qui auront un impact direct pour la communauté ? JB : Déjà, j’aimerais rencontrer tout le monde, comprendre la tech, travailler sur l’architecture et réorganiser les équipes. Je me fais un point d’honneur à régler les bugs, notamment les plus agaçants et j’aimerais trouver des astuces simples pour améliorer encore plus notre technologie. Ensuite, j’aimerais travailler sur l’app VR, et j’adorerais rendre l’utilisation de Shadow depuis un navigateur web possible. Ce n’est pas sur la roadmap et c’est difficile mais j’adorerais y arriver. A propos du 4:4:4: le streaming vidéo n’a pas été fait pour du 4:4:4 mais pour des films. Mettre en place du 4:4:4 semble facile, mais ça ne l’est pas. C’est quelque chose que je trouve techniquement très intéressant et sur quoi j’aimerais beaucoup travailler. Luc : Que penses-tu de l’univers du cloud computing et du cloud gaming en général, et de la place que Shadow y occupe ? JB : J’adore l’approche de Shadow car je la trouve unique. J’ai pour habitude de jouer à des jeux non “standards”, ce qui ne peut être fait avec Stadia ou GeForce Now par exemple. Et en plus de ça, je peux utiliser Shadow pour d’autres usages que du gaming !Il va y avoir beaucoup de débats entre les éditeurs de jeux, les plateformes, et plus encore… du coup avoir une plateforme agnostique sur laquelle je peux jouer à n’importe quel jeu est quelque chose que j’apprécie beaucoup en tant qu’utilisateur. Ça reste un chemin difficile parce qu’on doit toujours se confronter aux problématiques les plus complexes, d’autant plus que nous sommes une petite équipe. Mais j’aime ce chemin, et j’ai hâte de l’emprunter pour améliorer le produit. Place aux questions ! Parce qu’après tout, le but de ce live stream était justement de laisser la communauté poser toutes ses questions. Elles étaient très nombreuses donc nous avons dû en sélectionner une partie. Si vous souhaitez toutes les connaître, vous pouvez toujours regarder notre replay sur Twitch ! Question : Es-tu toujours impliqué dans VLC ? Réponse : Oui. Je m’occupais déjà de VLC sur mon temps libre tout en travaillant dans quelques startups. Aujourd’hui je ne code plus pour VLC parce que je n’ai plus le temps. Je concentre maintenant tous mes efforts sur Shadow !Q : Quel est ton jeu préféré ? R : Probablement The Legend of Zelda : Ocarina of Time. Les jeux sur lesquels j’ai passé le plus de temps sont Age of Empire et la série des jeux Anno. Dernièrement, j’ai joué à Assassin’s Creed pour tester certaines choses sur Shadow. J’aime les jeux de stratégie. Est-ce parce que je suis mauvais dans les autres jeux ? Peut-être :)Q : Est-ce que Shadow sur un navigateur web est vraiment possible ?R : C’est quelque chose de très intéressant de streamer directement sur un navigateur web. Cela nécessite un encodage différent pour accéder au hardware et des changements dans l’architecture de Shadow mais je ne vois aucun obstacle trop grand pour être surmonté.Q : Shadow sera-t-il entièrement compatible sur Chromebook un jour ?R : Il y a quelque chose qui recouvre l’app Shadow et la rend difficilement utilisable sur Chromebook, causant le blocage de démarrages réussis. Le comportement n’est pas normal à cause de trop de surcouches mais on réfléchit à résoudre ça.Q : Comment Shadow va réussir à suivre les évolutions de composants de façon régulière ?R : On a une stratégie et je ne suis pas celui qui peut la mettre à exécution. Cependant, il y a de nombreux défis qui y sont liés parce qu’on achète beaucoup de cartes graphiques : des défis d’approvisionnement et de finances, et des questions telles que “sommes-nous autorisés à faire ce que nous faisons ?”. Pour le moment, on se concentre sur le développement de la tech et le fait de suivre cette nouvelle structure pour que l’infra puisse livrer de la façon la plus rentable.Q : Quels sont tes objectifs durant tes premières années chez Shadow ?R : Premièrement, je dirais ne pas me faire virer en ne faisant pas trop d’erreurs dans la boîte ! Je ne veux pas faire de fausses promesses et je veux prouver que de petites entreprises peuvent être grandes dans leur tech.Q : Quels sont intentions pour l’app Android ?R : J’aimerais recruter de nouvelles personnes pour se concentrer dessus. Je tiens profondément aux appareils mobiles, je ne souhaite pas uniquement qu’on se concentre sur les versions bureau parce que je veux que tout le monde puisse jouer, depuis n’importe quel appareil.Q : Pourquoi Shadow ne peut utiliser de processeurs i7 au lieu des Xeon ?R : C’est compliqué. Il y a des contraintes à faire tourner des trucs dans le cloud et c’est délicat. Je sais que c’est frustrant mais c’est complexe. On ne peut pas mettre des processeurs et des cartes graphiques normaux dans les datacenters. Il y a de nombreuses règles, des questions à se poser sur la consommation d’énergie, l’électricité utilisée, etc. Il ne s’agit pas de simplement prendre un PC normal et de le mettre dans un serveur, dans le cloud, c’est bien plus complexe.Et c’est tout pour aujourd’hui ! Il y avait bien trop de questions posées, donc si vous êtes curieux et souhaitez entendre toutes les réponse de JB, n’oubliez pas que vous pouvez toujours regarder la rediffusion du stream !On espère que vous avez apprécié cette sessions de questions-réponses. N’hésitez pas à nous partager vos retours sur notre forum ou notre Discord.Nous sommes très heureux que Mike Fisher nous rejoigne en tant que nouveau PDG, et Jean-Baptiste Kempf en tant que nouveau CTO, et nous espérons que vous comprendrez pourquoi après avoir lu la transcription de ce stream !

Sujets associés:News

Découvrez nos nouveaux PDG et CTO

Deux nouveaux joueurs ont rejoint la partie.Et ce ne sont pas des casus venus à la dernière minute, non. Nous parlons ici de joueurs pro très recherchés qui vont booster l’équipe et la faire progresser afin qu’elle devienne la meilleure version d’elle-même.Vous l’avez deviné, par nouveaux joueurs, nous parlons d’un nouveau PDG et d’un nouveau CTO (Chief Technology Officer). Et par “progresser”, il est question de mener Shadow au "niveau supérieur”.Mais qui sont-ils et pourquoi nous avoir rejoint ?Toutes vos questions trouveront réponse dans cet article !Présentation de Mike Fischer, PDG ! Nous parlons la même langue, partageons cette même passion pour le gaming et sommes en phase avec sa vision des choses.Ce sont notamment ces points qui nous ont convaincus que oui, Mike Fischer est LA personne qu’il nous faut. Mais allons plus loin dans les raisons qui font que nous adorons Mike et qui nous laissent penser qu’il est le PDG parfait pour Shadow.En tant que pionnier dans l’industrie du gaming, Mike a débuté sa carrière au siège de Sega à Tokyo, avant de revêtir d’autres rôles notables chez Namco, Xbox, Square Enix (en tant que PDG) et Epic Games. Ce leader emblématique du monde du gaming a également siégé à l’AIAS (Academy of Interactive Arts and Sciences) qui organise les célèbres D.I.C.E Awards.Il prend maintenant la place de PDG chez Shadow et remplace à ce poste Jérôme Arnaud, qui aura géré avec succès la transition entre le départ d’Emmanuel Freund, cofondateur, et l’arrivée de la nouvelle équipe de direction.Sa mission est maintenant d’emmener Shadow vers de nouveaux sommets et renforcer notre position de leader du marché dans l'univers du cloud computing. Il est temps de montrer au monde ce qu’est le futur du gaming !Mike a vécu et exercé un peu partout dans le monde, que ce soit aux États-Unis, en Asie ou en Europe. Sa solide expérience et ses compétences vont nous permettre d’aller plus loin, en conquérant d’autres territoires très concurrentiels. Cela inclut l’Asie, à commencer par la Corée du Sud (prévue pour plus tard dans l’année), grâce à un partenariat clé stratégique conclu avec LG en mars.Nous sommes enthousiastes à l’idée de conquérir de nouveaux horizons et attendons avec impatience le déploiement officiel de Shadow en Asie… et un jour dans le monde entier !Développer une technologie de pointe requiert un CTO de classe mondiale Parce que nous voulons renforcer notre avance technologique, Mike est également rejoint par un nouveau CTO, Jean-Baptiste Kempf, Lead Developer de VLC media player, le logiciel de lecture de médias open-source et à succès (comptant des milliards de téléchargements). Il est en effet le fondateur de VideoLAN, projet associatif non-lucratif et fondateur (et PDG) de plusieurs startups de streaming vidéo. Son expérience avec cette technologie n’a pas d’égale et va permettre à Shadow de rester au devant de l’innovation avec la meilleure technologie de cloud computing dans l’industrie. Pour la première fois de sa carrière, il rejoint une entreprise qu’il n’a pas fondée (quelle chance, n’est-ce pas ?). C’est parce qu’il croit de tout son cœur en notre technologie.En accord avec les valeurs de Shadow, l’expertise technique de Jean-Baptiste va consolider notre tech avec l’intention de rendre le PC haut de gamme accessible à toutes et à tous - ce qui nous a poussés à créer Shadow, et nous sommes ravis d’accueillir de nouvelles personnes dans l’aventure pour nous aider à réaliser ce rêve.Attirer les meilleurs talents avec un produit révolutionnaireComme le reste de l’entreprise, ces leaders de l’industrie sont attirés par Shadow parce qu’ils sont sensibles au potentiel du cloud computing et du cloud gaming pour changer le monde, et pensent que Shadow est bien positionné pour mener cette transformation. Nous attendons tout plein de belles choses à venir dans un futur proche grâce à l’arrivée de ces deux leaders réputés aux commandes.Parce qu’il serait trop impersonnel de finir cet article sans citer notre nouveau PDG ne serait-ce qu’une fois, voici quelques mots de sa part sur les raisons de sa venue :“j’ai travaillé sur de nombreuses plateformes et technologies incroyables dans ma carrière, mais Shadow est l’innovation la plus révolutionnaire que j’ai vue dans le monde du jeu vidéo. C’est pour cela que je rejoins Shadow.”Petit aperçu de leurs profils de joueursMike est un adepte de Rocket League, sur lequel il cumule plus de 500h de jeu. Il s’est tout récemment mis à Fall Guys… Comme la plupart d’entre nous au sein de la #TeamShadow. Un de ses plus tendres souvenirs reste la fin de Halo 3, en compagnie de ses deux fils qui ont terminé le jeu pour lui.Jean-Baptiste est plutôt un féru de stratégie et de classiques. S’il devait choisir son jeu préféré, son coeur balance entre Zelda: Ocarina of Time et AoE 2 (Age of Empire 2). Mais c’est sur Half-Life qu’il garde son meilleur souvenir, à passer une nuit blanche pour finir le jeu en Hard, en compagnie de son meilleur ami. Enfin, c’est sur Civilization 2 qu’il a écoulé le plus grand nombre d’heures de jeu. Il s’est récemment lancé dans Anno et Zelda: A Link to the Past !

Sujets associés:News

La communauté Shadow participe à la résolution de bugs critiques !

Bugs critiques - Pourquoi sont-ils importants ?Eh bien, pour commencer… ils contiennent le mot “critiques” haha. Ok, mais pourquoi sont-ils si critiques ? Bonne question. Avant d’entrer dans le vif du sujet, laissez-nous vous expliquer ce qu’est un bug afin que nous soyons tous sur la même longueur d'onde. Un bug est essentiellement quelque chose qui n’est pas prévu dans votre logiciel. Les bugs causent généralement des problèmes aux utilisateurs lors de l'utilisation dudit logiciel (le contraire peut également arriver, avec des “heureuses surprises”, mais ça reste plutôt rare). Pour reparler des bugs critiques, il s’agit de bugs devant impérativement être corrigés. Nous parlons de bugs capables de ruiner le logiciel, rendant l’expérience utilisateur affreuse, ou encore de bugs pouvant mettre les utilisateurs en danger (de loin le bug critique le plus important auquel une priorité immédiate doit être donnée) Notre communauté s’occupe d’écraser ces bugs Pour les non anglophones, un bug est un insecte en anglais. D’où le fait de les écraser. C’était la minute “apprends l’anglais avec Shadow”. Retour à nos moutons… euh, bugs ! Le plus souvent, une entreprise tech aura une équipe dédiée au contrôle qualité (ou QA comme on les appelle dans le milieu) qui effectue constamment des tests sur les versions actuelles du logiciel pour surveiller les bugs, et en particulier les bugs critiques. Nos équipes QA font un travail incroyable, surtout connaissant la fréquence à laquelle nous mettons à jour Shadow.Mais il n’y a pas que notre équipe QA qui s’occupe de cette tâche. Notre communauté #TeamShadow s’est faite une mission de rendre Shadow encore meilleur. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle aime le service (et nous lui en sont très reconnaissants !). La communauté est même allée jusqu’à aider à corriger des bugs critiques lors du déploiement de nouvelles mises à jour, ce qui dépasse toutes les attentes que nous avions pu avoir.Nous souhaitions donc exprimer notre reconnaissance en mettant en avant certains des impacts monumentaux que notre communauté a eu sur Shadow jusqu’à maintenant.Bugs critiques : les USBsParfois, les bugs les plus spécifiques peuvent sournoisement causer le plus de dégâts. C’est le cas pour l’exemple dont nous allons parler maintenant : suite à l'une de nos mises à jour, nous avons trouvé quelque chose d’étrange qui concernait les clés USB sur macOS. Lorsque nous avions initialement testé cette mise à jour, nous l'avions testée sur divers appareils et nous n'avions remarqué aucun problème avec les appareils externes, que ce soit les clés USB ou les manettes de jeu.Mais on n’est jamais trop sûrs. C’est pourquoi nous l’avons envoyée à nos “insiders”, aka. les membres de notre communauté qui sont toujours prêts à tester nos nouvelles mises à jour dans des conditions toujours plus extrêmes. Suite à leurs tests, ils ont remarqué que parfois, en utilisant un périphérique USB puis en éteignant leur Shadow avant d’éjecter leurs clés de stockage, cela risquait de casser les périphériques de stockage USB. Certains pourraient avoir l’impression qu’il s’agit d’un bug spécifique, mais casser une clé USB est en réalité un bug critique - sur cette clé USB pourrait se trouver des données capitales. Heureusement, grâce à notre communauté, nous avons découvert pourquoi ces clés USB se sont cassées et nous avons pu être en mesure de corriger ce bug avant même que la mise à jour ne passe en version bêta. Bug critique : le chiffrementGarder tous les canaux nécessaires cryptés (ou chiffrés) est une chose très importante. Le cryptage désigne le moment où les informations, ou le code de programmation dans ce cas, est converti en un code secret permettant de cacher ces informations. Ceci est crucial pour la sécurité car nous voulons nous assurer que vos informations restent les vôtres, et de même pour nous. Tout ce qui compromet le chiffrement est considéré comme un bug critique.Lorsque nous avons initialement terminé le développement du chiffrement pour Shadow, nous n'avons rencontré aucun problème lors des tests et de l'assurance qualité. Pour nous, s'assurer que le cryptage fonctionnait était la priorité absolue, et comme il marchait correctement, nous étions satisfaits.Cependant, lorsque des membres de notre communauté ont utilisé Shadow en accès anticipé, certains ont constaté que leur Shadow n'avait pas de son, d’autres ont eu le droit à un écran noir complet. L'expérience utilisateur est primordiale pour un service comme le nôtre, il fallait donc s'attaquer au plus vite à ces bugs critiques. Grâce aux informations qui nous ont été fournies par notre communauté, nous avons pu enquêter et régler ces problèmes avant de lancer cette version sur la bêta de notre produit. Bug critique : le launcherLa fonctionnalité clé de Shadow réside dans notre Launcher. Il vous donne un accès complet à votre Shadow et contient toutes les fonctionnalités du service. C'est grâce à lui que nous pouvons streamer un PC sur votre appareil. Il est donc vital pour les utilisateurs.Nous mettons souvent à jour notre Launcher Shadow avec divers changements pour optimiser l'expérience utilisateur. Nous le peaufinons en permanence, que ce soit avec des petites mises à jour, ou des révisions complètes. Parfois, nous mettons à jour différents éléments de manière simultanée, qui doivent alors tous fonctionner en harmornie dans la nouvelle version. Au cours du processus QA, nous faisons de nombreux tests jusqu’à ce que le Launcher Shadow nous semble fonctionner parfaitement. Mais nous n’avons de meilleure ressource que notre communauté, toujours prête à tester nos nouvelles mises à jour dans les conditions les plus variées et improbables possibles. Il arrive que lors d'une mise à jour, le Launcher Shadow ne fonctionne pas bien sur certains appareil, ou même qu’il ne se lance pas. Ce bug critique est généralement si rapidement trouvé par nos utilisateurs, que nous pouvons le corriger et sortir une nouvelle version presque immédiatement. Bugs logiciels - un exemple parmi tant d’autres de la force de notre communautéLes bugs logiciels existeront toujours (en tout cas, c’est fort probable). Ce n’est pas vraiment une faiblesse mais plutôt une réalité. Mais les bugs critiques restent très importants à surveiller, à résoudre immédiatement, et, si possible, à prévoir.Nous avons de la chance d’avoir une communauté telle que la nôtre. Elle est pleine de rock stars. Tous les membres de notre commu ont un véritable impact sur le service Shadow que nous utilisons aujourd’hui. Et ça, c’est beau. On s’est dit qu’on ne pouvait pas ne pas faire un article sur l’impact qu’a notre communauté sur notre technologie. C’est maintenant chose faite. On vous aime ! Merci pour tout ce que vous faites pour nous ! La #TeamShadow

Sujets associés:#TeamShadow

L’impact du COVID-19 sur Shadow Ultra et Shadow Infinite

#TeamShadow,Nous avons d’importantes informations au sujet de la date de livraison de Shadow Ultra et Shadow Infinite :Toutes les précommandes sont retardées à début 2021.Pour vous offrir la meilleure expérience de jeu, Shadow nécessite des composants physiques, en plus du software. La crise liée au coronavirus a impacté et retardé la livraison des composants clés de nos nouvelles configurations.Vous avez certainement des questions concernant les délais ou votre propre précommande, voici quelques réponses aux questions principales.FAQQ : Quelle est la durée du retard ?On estime que toutes les précommandes Shadow Ultra & Shadow Infinite restantes sont retardées à début 2021. Cependant, compte tenu de la situation actuelle, il reste beaucoup d'inconnues et nous n'avons malheureusement pas suffisamment de visibilité pour apporter une réponse définitive pour l’heure.Q : Quelle est la cause du retard ?Le confinement lié au COVID-19 a eu des répercussions sur notre plan de déploiement de fin d'été dans de nombreux domaines, notamment la chaîne d'approvisionnement, la production, la main-d'œuvre, la logistique et l'accès aux datacenters. Q : Pourquoi ce retard n'a-t-il pas été communiqué plus tôt ?Nous attendions d'avoir une vision plus claire de la situation. Malheureusement, en raison de sa complexité, nous ne sommes pas en mesure d'obtenir plus d'informations. Nous vous tiendrons informés au fur et à mesure de l'évolution de la situation.Q : Comment puis-je annuler ma précommande ?Vous pouvez annuler votre précommande à tout moment depuis votre espace personnel via l'onglet "Abonnements" pour recevoir un remboursement complet sous 5 à 10 jours ouvrés. Pour plus d'informations, veuillez lire cet article du Centre d'Aide. Veuillez noter que si vous avez opté pour un Shadow Boost temporaire, nous ne pouvons pas vous rembourser car votre crédit a été utilisé pour le paiement des premiers mois. Q : Est-ce que Shadow Ultra et Shadow Infinite resteront les mêmes configurations que ce qui a été annoncé ? Oui.  Q : Qu’en est-il de Shadow Boost ?Les activations de Shadow Boost vont se poursuivre mais auront un léger retard. Les informations seront à retrouver sur l’espace personnel.

Sujets associés:News

Tout ce que vous devez savoir sur l’Apple Worldwide Developers Conference 2020 et Shadow !

Avertissement : toutes les fonctionnalités évoquées ci-dessous sont fondées sur les informations collectées dans la presse sur le sujet. Nous n'avons rien testé pour le moment.Le WWDC 2020 d’Apple Oui, c’est moi (le type qui écrit en ce moment même - coucou !). C’était en 2015. Et le WWDC a été tout aussi important pour le monde de la tech chaque année depuis. Comme vous le savez peut-être, la conférence mondiale d’Apple pour les développeurs (WWDC 2020) a eu lieu lundi dernier. Une conférence marquante pour cette année avec beaucoup d'annonces, y compris une nouvelle architecture matérielle pour les ordinateurs Mac ainsi qu'une nouvelle mise à jour majeure pour toutes les plateformes Apple.Ici chez Shadow, nous avons constamment essayé d'améliorer notre application iOS afin de proposer un Cloud Gaming aussi performant que possible sur TOUS les appareils. Ce que nous apprenons donc lors de cette conférence est crucial pour faire progresser la façon dont nous utilisons le cloud pour du gaming aujourd'hui.Notre incroyable développeur iOS Thomas a passé des heures et des heures à parcourir les articles de presse (un sérieux effort personnel) au sujet de l'Apple Worldwide Developers Conference et en a tiré des informations pertinentes pour vous aujourd'hui. Il s'avère que certaines fonctionnalités qui ont été ajoutées pourront grandement améliorer l'expérience globale de nos applications iOS, iPadOS et tvOS (nous sommes très enthousiastes, désolé pour le spoiler).Sans plus attendre, commençons par demander à notre gourou de la tech, Thomas, quelles sont les implications des annonces faites au WWDC 2020, en particulier en ce qui concerne le Cloud Gaming et plus particulièrement Shadow.Support Complet de la Souris (pour tous types de jeux)Thomas, comment le support de la souris a-t-elle été étendu pour iOS ?“Sous iOS & iPadOS 13.4 (la version antérieure), Apple a commencé à ajouter des fonctionnalités de souris et de clavier à l'iPhone et à l'iPad. Cependant, le développement a été assez complexe de notre côté.Avec iOS & iPadOS 14 (et même tvOS 14), Apple a décidé de tout remanier pour inclure la souris et le clavier directement dans le cadre du GameController.La fonctionnalité la plus importante est certainement la fonction de verrouillage du curseur. Nous serons enfin en mesure de gérer les jeux FPS et les autres jeux qui nécessitent un curseur verrouillé. Oui, vous pourrez jouer à des jeux tels que League of Legends, Overwatch, Call of Duty sur votre iPad. Il s'agit en fait d'un progrès monumental pour l'inclusion de plus de jeux.”Support du TrackpadSupport du clavier et de la souris, verrouillés (le jeu de mots est volontaire). Qu’en est-il du trackpad ?“Heureux que la question soit posée ! La nouvelle mise à jour nous (Shadow) permet d'ajouter le support du trackpad pour le nouveau clavier de l'iPad. Ils sont également allés plus loin en ajoutant la prise en charge de chaque bouton que peut avoir une souris. Oui, même ce type de souris : On devrait également être en mesure d'avoir des notifications dans notre application lorsqu'un clavier ou une souris a été branché ou connecté par Bluetooth, ce qui est un grand pas en avant pour l'expérience utilisateur.”Support des Manettes (tous types)Il semble que le support des périphériques a été l'un des points forts de l'Apple Worldwide Developers Conference 2020. Y a-t-il autre chose qu'Apple a inclus cette année en termes d’améliorations ?“Ils ont ajouté de nombreuses améliorations pour les manettes. On devrait pouvoir utiliser toutes les manettes tierces au lieu des seules manettes MFi, Xbox et PS4. En fait nous pouvons prendre en charge le touchpad de la manette PS4. Nous pouvons prendre en charge tous les boutons de la Xbox Elite 2, même ceux qui se trouvent au dos de la manette. Nous pouvons prendre en charge les vibrations, le niveau de batterie et même la couleur de la manette !” Quoi d’autre ?L’Apple Worldwide Developers Conference est un immense événement. Y a-t-il autre chose que nous devrions aborder ?“Tout d'abord, il est important de noter qu'il faudra du temps pour mettre en place ces nouvelles fonctionnalités (et nous devons attendre que la mise à jour soit disponible), mais cela améliorera grandement l'expérience globale pour ces appareils - ils deviendront une excellente option pour les utilisateurs de Shadow.L'avenir de l'iPhone, de l'iPad et de l'Apple TV s'annonce radieux sur Shadow. L'iPhone et l'iPad sont des appareils magnifiques. Ils sont très performants pour streamer Shadow en continu et disposent de certains des meilleurs écrans du marché. Les iPad Pro sont même capables d'afficher une fréquence allant à 120 Hz. On pourrait penser qu'ils sont des appareils parfaits pour Shadow. Ce n'était pas totalement vrai à cause des limitations du système d'exploitation d'Apple. Mais c'était avant iOS et iPadOS 14. Maintenant, nous entrons dans une nouvelle ère.Enfin, Apple a ajouté la prise en charge des applications et des jeux gourmands en performances, nous allons donc vérifier si nous pouvons utiliser de nouvelles fonctionnalités pour améliorer les performances du streaming.”Dans l'ensemble, l’Apple Worldwide Developer Conference a été un grand succès en cette année 2020, et nous sommes impatients de voir tout ce que nous pouvons apporter avec ces mises à jour pour améliorer le Cloud Gaming grâce à Shadow.Un grand merci à Thomas pour avoir pris le temps de réaliser toutes ces recherches et pour nous avoir expliqué toutes les implications les plus intéressantes (nous les aimons fraîches et juteuses) ! 

Sujets associés:Insider

En pleine pandémie de Coronavirus, Shadow apporte sa contribution

Coronavirus : soulager le poids de la criseLe Coronavirus nous a tous impactés. Une telle pandémie, capable de changer drastiquement la façon de vivre de tout un chacun, nous a poussés à nous entraider plus que jamais. Oui, nous pratiquons la distanciation sociale, et pourtant, il est crucial que nous restions “proches” en tant que société. C’est dans ce contexte que chez Shadow, nous avons voulu jouer un rôle. Grands ou petits, les projets d’aides se sont enchaînés sans que nous ne nous en rendions compte. Aujourd’hui nous souhaitons vous partager certains de ces accomplissements en espérant qu’ils inspireront toutes les personnes en mesure d’aider leurs prochains !  Distribution de masques  Afin de combattre le Coronavirus, nous avons pu fournir des masques de protection à un hôpital qui était dans le besoin, ce grâce à TENA, notre distributeur de Shadow Ghost en Chine ! Que s’est-il passé exactement ? Eh bien notre incroyable distributeur a eu l’amabilité de nous offrir 4000 masques de protection pour notre staff. Cependant, étant donné que nous sommes tous en télétravail, nous avons réalisé qu’il s’agissait là d’une opportunité idéale pour tendre notre main à ceux qui sont dans le besoin. Au lieu de les laisser inutilisés, nous avons donc décidé de les livrer au Centre hospitalier de Sélestat.   Les masques ont été distribués début avril. Comme nous avons été en mesure de les donner au personnel hospitalier relativement rapidement, cela leur a permis de retourner chez eux et de continuer à voir leurs familles pendant quelques jours supplémentaires, ce qui nous a fait très plaisir. On espère qu’ils ont reçu d’autres masques depuis et qu’ils ne sont plus en pénurie. Race for CareNous avons réalisé qu’il était temps de soutenir des organisations spécifiques, capables d’impacter directement les victimes du Coronavirus. Nous avons trouvé l’association #ProtègeTonSoignant et leur évènement contre la pandémie : Race for Care. Il s’agit de la première compétition eSport de charité entre entreprises qui vise à soutenir le personnel hospitalier dans la lutte contre le COVID-19. Avant de vous expliquer l’événement, si vous souhaitez en savoir plus sur l’association #ProtègeTonSoignant, sachez qu’il s’agit d’un collectif de citoyens mettant leur savoir-faire et leur réseau à profit afin d’aider les personnels soignants à surmonter cette crise. Nous avons été véritablement fiers de faire part de cette compétition caritative, non seulement en tant qu’entreprise participante, mais aussi en tant que fournisseur de Shadow pour les autres participants qui n’avaient pas accès à une machine suffisamment puissante pour jouer pendant le confinement. Du coup, comment ça s’est déroulé ? Nous avons dû constituer une équipe et concourir contre d’autres entreprises sur le jeu Trackmania 2 - une compétition eSport de course est toujours une bonne idée. Si vous vous demandez en quoi cela pouvait aider dans la lutte contre le COVID-19, et bien sachez que plus une équipe s’approchait de la victoire, plus son entreprise s’engageait à contribuer pour la cause (ce jusqu’à 10 000 euros de dons pour les vainqueurs). Au final, nous avons remporté 2 matchs sur 4, ce qui nous a placés en tant que 4èmes. Nous avons été heureux de pouvoir donner 9 000 euros à l’association #ProtègeTonSoignant. Au final, un total de 29 000 euros a été collecté grâce à cette compétition. Un grand merci à Ari, Elias, Thomas et Martin qui faisaient partie de notre équipe de 4 personnes. Vous avez géré ! Choeur de GamersSuite au succès de Race for Care, nous avons décidé de soutenir le programme Choeur de Gamers qui concentre en ce moment ses efforts caritatifs pour l’association Petits Frères des Pauvres.  Face à la crise du COVID-19, les Petits Frères des Pauvres sont entièrement mobilisés pour endiguer cette pandémie et poursuivre leur mission principale : combattre l’isolation des personnes les plus âgées. Pour ce faire, ils soutiennent financièrement les personnes dans le besoin, les aident à faire leurs courses, à récupérer des médicaments, à s’occuper d’achats sur internet, leurs préparent et distribuent des repas, les appellent, et ainsi de suite. Pour les aider, nous leurs avons fourni des comptes Shadow Ultra afin qu’ils puissent organiser leur événement (et plus particulièrement pour qu’ils puissent gérer leur setup video) : un marathon caritatif de plus de 100 heures, sur Twitch et YouTube, avec des centaines d’influenceurs. L'événement qui a eu lieu au mois de mai a permis de lever plus de 62 000 euros au total. Histoire communautaire : Événement caritatifAprès avoir soutenu des organisations, nous avons ressenti le besoin de soutenir des efforts individuels dans cette lutte contre le COVID-19. Le Twitcher Louis nous a permis ainsi de le soutenir dans son tournoi caritatif qui s’étendait sur plusieurs jours, et qui mettait à l’honneur des jeux tels que Fortnite et Rainbow Six Siege. Loin du gaming compétitif, l’événement rassemblait plutôt des gamers cherchant à s’amuser tout en contribuant à une bonne cause. Ce stream caritatif aura été un succès, d’autant plus qu’on l’a lancé à partir de rien ! Notre partenaire Louis a vraiment apprécié notre soutien. Il espère pouvoir s’en servir comme tremplin pour de futurs événements caritatifs sur sa chaîne. Il a aussi eu quelques mots plutôt sympas sur son expérience de Shadow : “Je n’arrivais pas à croire à quel point le PC Shadow arrivait à gérer plusieurs fenêtres ouvertes en simultané : différents streams, logiciels de streaming, Discord et le jeu qui était à ses paramètres au max, et malgré ça je n’ai ressenti aucune latence ! Le produit est absolument incroyable.”“Je n’arrive pas à croire à quel point Shadow est incroyable, j’en perds mes mots lorsque je me remémore à quel point ça fonctionne bien et ce malgré mes paramètres toujours poussés au maximum, le tout avec Streamlabs et d’autres logiciels lancés en même temps ! Je me sens honoré de pouvoir utiliser un système si extraordinaire et de faire partie d’une aventure hors du commun”. Merci pour tout cet amour, Louis ! Nous sommes reconnaissants d’avoir pu contribuer à ce projet ! Livestream caritatifLa Grizi Esport a été fondée par le buteur Antoine Griezmann du FC Barcelone, et son frère Théo. Pourquoi est-ce qu’on en parle ? Après avoir créé leur équipe eSport en début d’année, les frères Griezmann utilisent maintenant leur équipe pour une superbe cause. La Grizi Esport a décidé de hoster un live gaming de 24 heures, où Paul Pogba et Ousmane Dembélé faisaient partie des streamers stars invités. Regarder Paul Pogba lancer Call of Duty: Warzone était non seulement très amusant, mais contribuait en plus aux efforts contre le Coronavirus. Nous avons décidé de soutenir cette cause en faisant un don de 1000 euros au cours du stream. Continuer à se battre contre le CoronavirusNous avons pu nous mobiliser pour soutenir la situation mondiale actuelle, et nous ne comptons pas nous arrêter là. La pandémie touche encore de nombreuses personnes sur le globe, et nous ne savons pas quand cette situation touchera à sa fin. Il est donc primordial que nous jouions un rôle, qu’il soit grand ou petit. Nous savons qu’encore nombre de personnes sont confinées et n’ont pas en leur possession des machines puissantes pour faire ce qu’elles aiment, c’est pourquoi nous avons commencé à offrir des comptes Shadow à des influenceurs pour qu’ils puissent streamer. Nous continuerons à soutenir cette cause par tous les moyens possibles, et nous encourageons chacun (que ce soit les entreprises ou les individus) à faire la même chose ! On est ensemble.

Sujets associés:News

Quand Shadow Makers rime avec grand cœur

Oui, aujourd’hui nous souhaitons vous parler des prouesses des Shadow Makers. Et dans prouesses, il y a roue, mais aussi presse. Coïncidence ? Pas du tout, puisque les deux sujets principaux du jour concernent le 4L Trophy version Shadow Makers (lien avec la roue, du coup), et les streams caritatifs (c’est toujours bien vu dans la presse… Non, trop tiré par les cheveux ? Ok, ok… En attendant, on est bon pour l'introduction !)Ah mais, on me souffle à l’oreillette que l’ensemble du lectorat ne connaît pas les Shadow Makers. Comment ?! Bon, pas d’inquiétudes à avoir, on vous fait un récap’ avant d’entrer dans le vif du sujet. Les Shadow Makers, c’est qui ? Certains les qualifient de grands guerriers, d’autres d’explorateurs aguerris, d’aucuns de personnages glorieux. Dotés de skills légendaires, ils sont prêts à tout pour porter la #TeamShadow toujours plus haut. Toujours plus loin. Concrètement ? Ce sont des créateurs de contenus qui utilisent la technologie Shadow pour… créer du contenu ! 🥁Streamers, vidéastes, musiciens, podcasteurs, illustrateurs, et plus si affinités sont réunis dans ce groupe certes éclectique, mais animé par une même passion : celle de Shadow. Des larmes d’émotion coulent sur nos joues. Parce que oui, on peut faire des choses incroyables grâce à Shadow. Et oui, nous sommes tous passionnés par cette technologie. Les Shadow Makers repoussent constamment les limites du possible et nous surprennent grâce à leur créativité.  Vous aussi, vous avez cette flamme qui vous anime ? L’amour que vous portez à Shadow vous dévore ? Votre créativité déborde ? Vous souhaitez allier l’utile à l’agréable et rejoindre les Shadow Makers ? Et bien c’est possible. Il suffit de postuler ! Pour en savoir plus, cliquez-ici ! Et maintenant, pour retourner dans le vif du sujet, passons aux réalisations des Shadow Makers… Le 4L Trophy qui rendra les Makers Trophy(ers)Notez les dates dans vos agendas (ils auront besoin de vos pensées positives !) : Thomas et Jérémy, Shadow Makers, participeront à l’édition 2021 du 4L Trophy, du 18 au 28 février 2021. On vous fait le récap’ de cet événement, ce grand élan de solidarité, en quelques questions : Comprenons bien le sujet : c’est quoi en fait un 4L Trophy ?Il s’agit d’un rallye d’orientation humanitaire et solidaire de plus de 6000 km. Comme à chaque édition, le principal objectif de cet événement sera d'apporter de l'aide à l’association “Enfants du Désert” pour lui fournir soutien financier, fournitures scolaires et main d’œuvre qu'elle pourra alors redistribuer. Nos Shadow Makers FR y seront, comme tous les autres participants, en Renault 4L. 🥖Thomas et Jérémy (aussi connus sous les pseudonymes de “Sygma” et “The Wild Child”) mènent ce projet via la création de l’association “MesCœurs” qui les rassemblent. Et, même si elle ne peut pas l’être physiquement, le reste de la team sera (et est) bien évidemment à leurs côtés pour les soutenir : l'entraide est partout ! De la gestion administrative (pré-inscription, création de l’association, compte bancaire, établissement du budget et autres joyeusetés), à la recherche de donateurs et partenaires financiers, en passant par la création du site internet type “financement participatif” afin de récompenser les donateurs : c’est un travail colossal qui a déjà été réalisé. Sans oublier l’immense soutien de la communauté des Shadow Makers, notamment par leur aide à la création des outils de communication. C'est donc bien tout une solidarité qui s'organise autour de ce projet humanitaire afin d'envoyer un message fort : ensemble, tout est possible !On souhaite à Thomas et Jérémy de pouvoir mener à bien leur mission caritative en contribuant à améliorer le quotidien d'un maximum d'enfants !Thomas et Jérémy ? On veut en savoir plus sur vous !Il y a 2 ans, Thomas est tombé sur une vidéo YouTube où 2 participants racontaient leur aventure du 4L Trophy : le déclic s’est fait instantanément. Depuis, son désir d’y participer n’a cessé de croître. Il voulait absolument faire partie de cette aventure unique, la partager avec le reste du monde, et contribuer à cet élan solidaire incroyable. Le tout, en sortant de sa zone de confort !Jérémy, lui, est à l’aise avec l’aventure. Il aime se poser des objectifs, s’imposer des défis et se dépasser, rencontrer des gens, l’entraide… C’est ce qui le fait vibrer ! Son credo ? “Ce n’est pas la destination qui compte, mais le voyage”. Et il compte bien sortir grandi de ce périple et de ces moments de partages qui attendent nos 2 Makers.C’est bien beau de parler de destination et de voyage mais… c’est quoi la destination justement ? Il se passe où le voyage ?6000 km ça fait long ! Ça se passe où du coup ? Bordeaux, France : lieu de rencontre. C’est là que nos Shadow Makers se retrouveront pour aller ensuite sur le lieu de départ de l’aventure. Biarritz, France : ça y est, la ligne de départ est prête à être franchie. Mais avant, 2 jours de vérifications techniques et administratives sont prévues. Gibraltar, Espagne : nos Makers devront traverser le détroit pour arriver au Maroc (en espérant que la 4L soit suffisamment étanche), où les attendront pas moins de 5 étapes dans le désert du Sahara (ça tombe bien, l’association s’appelle “Enfants du Désert”)Merzouga, Maroc : là où aura lieu la “journée de la solidarité”. Les 2000 Trophistes devront déposer pas moins de 30 tonnes de matériel visant à soutenir les écoles locales.Mystère : pour ne rien rater de cette aventure, suivez les sur twitter,Mystère : sur InstagramMystère : et sur Twitch !Marrakech : fin du périple sur une note festive, lors d'une soirée de remise des prix, récompense ultime d'un effort commun, avant "le retour au bercail".Mais la véritable destination finale ne se trouve-t-elle pas dans la joie et le bonheur qui resteront gravés dans les cœurs et les esprits de chaque personne concernée par cette aventure ? Comme Thomas et Jérémy, c'est ce en quoi nous croyons.Voilà donc un petit résumé de ce qui s’annonce être un grand périple ! Si vous souhaitez suivre cette aventure en live, n’hésitez pas à vous abonner aux réseaux sociaux cités plus haut, ou à tout simplement visiter le site que les Shadow Makers ont créé pour l’occasion ! Et ce n’est pas tout ! Car oui, lorsque les Shadow Makers s’engagent dans des actions solidaires, ce n’est pas à moitié. Pour preuve… Les Streams Caritatifs qui nous rendent admiratifs ! Il y a quelques mois, nos Shadow Makers ont participé à plusieurs streams caritatifs, chacun ayant pour but de récolter des fonds et de sensibiliser les spectateurs à d’importantes causes. AFM TéléthonEn décembre, nos Makers ont organisé un marathon caritatif de plus de 30h. Le projet a été porté par Mirimagic qui a géré cet événement d’une main de maître, et accompagnée bien évidemment par le reste des Shadow Makers. Enchaînant les pirouettes en live, de jeux indés à streams en multi, en passant par un quiz musical, du MMO, des FPS, ils ont su mettre à profit chacun à leur manière leur palette de talents pour collecter un maximum de dons.Résultat ? Ils ont réussi à récolter pas moins de 800 euros !  Handicap InternationalLes Shadow Makers se sont également associés à Handicap International, une ONG de solidarité internationale. Celle-ci intervient dans les situations de pauvreté et d’exclusions, de conflits et de catastrophes aux côtés des personnes handicapées et des populations vulnérables afin : d’améliorer leurs conditions de vie et de promouvoir le respect de leur dignité et de leurs droits fondamentaux ;d’agir et de témoigner, pour que leurs besoins essentiels soient correctement couverts. Et c’est pour sensibiliser les viewers à ces causes qui leur sont chères que les Shadow Makers ont décidé de mettre en place un Stream au cours duquel plusieurs événements ont eu lieu :Un intervenant de Handicap International est venu expliquer les causes soutenues par l’ONG et répondre aux questions. Artus, humoriste et comédien ainsi que Shemek, joueur pro de la team Gamers Origin a apporté sa contribution au cours de games sur League of Legends, aux côté de Makers dont NetoussPierre-Alain de Garrigues (une des voix-off françaises les plus connues que vous avez forcément déjà entendue) s’est joint à l’effort collectif au cours notamment d’un Burger Quiz Nous avons eu droit à une course de gnomes sur WoW ! L’équipe handi-eSport Rebird était elle aussi présente dans les rangs en compagnie du Maker Rackham pour animer le stream et soutenir la causeEnfin, il faut aussi souligner que les Makers, certes grands par leur coeur mais encore petits dans le grand monde du streaming, ont réussi à rassembler autour d’eux des partenaires de taille pour cet événement : Logitech G France, Blizzard, GOG, Caval (et Shadow, cela va de soi) ! Ils ont ainsi pu fièrement dépasser la barre des 1000 euros collectés pour la bonne cause !Comme quoi, les Shadow Makers se sont effectivement trouvés grâce à leur passion pour Shadow et pour la création de contenu… mais ce n’est pas tout ce qu’ils partagent ! Passionnés par les causes sociales et humanitaires, ils ne comptent pas s’arrêter là ! Jamais 2 sans 3 ?Que nous réservent encore les Shadow Makers ? D’expérience, on sait maintenant qu’ils ont tous plus d’un tour dans leurs sacs ! Sachez qu’ils sont toujours en train de chercher de nouvelles idées à exécuter, alors ne soyez pas surpris si vous nous voyez encore en train de parler d’eux dans de futurs articles ! Et si tout ça vous a inspirés… Il n’est pas trop tard pour les rejoindre ! 

Sujets associés:#TeamShadow

Le télétravail peut vite devenir compliqué. Mais Shadow relève le défi !

Les setups Shadow en télétravailIl est plus important que jamais de faire des choses qui nous font nous sentir… nous-mêmes. C’est facile au final de se perdre dans l’isolation. Alors qu’on ne peut pas vraiment sortir (ni aller très loin), qu’on ne peut pas s’adonner aux activités qu’on avait l’habitude de pratiquer et qu’on est en télétravail, comment rendre la vie plus agréable ? Chez Shadow aussi on ressent tout ça, alors on a décidé de se motiver pour rendre nos expériences de télétravail aussi personnelles et confortables que possible. Bien évidemment, on connaît également d’autres stratégies qui rendent le confinement plus agréable, comme :Faire des appels vidéo avec des amis (ou la famille, ça marche aussi)Un marathon de Netflix Faire du sport chez soi (torture ou plaisir, ou les deux, à vous de juger)Rattraper le retard qu’on a en jeux vidéo (on en a tous)Mais pour cet article, on va se concentrer sur les setups de télétravail, et sur le comment nos collègues ont réussi à se faire des stations de travail personnalisées. Télétravail (son corps) - YohannQui a dit qu’on ne pouvait pas se sculpter un corps de rêve à domicile ? Notre génie révolutionnaire Yohann est là pour prouver le contraire ! Si on compte travailler la majeure partie de la journée, autant mettre ce temps à profit. D’autant plus qu’en période de confinement, la tentation de grignoter en permanence est on ne peut plus grande. Yohann a trouvé une parade imparable (rien que ça) contre ces viles tentations : il ne s’arrête jamais (de travailler). En plus d’améliorer la circulation sanguine, marcher sur un tapis de course lui permet de brûler ces calories diaboliques tout en faisant en sorte d’améliorer Shadow pour le bonheur de tous (ou en train de travailler sur un futur “Shadow Fitness” ? Le mystère reste absolu). Sinon, rien à voir mais ne crois pas qu’on n’a pas vu le poster Teemo à moitié caché par ton écran d’ordinateur, Yohann. Très chère communauté League of Legends, nous te prions d’accepter nos excuses suite à ce blasphème impardonnable (mais rattrapé par tes goûts musicaux, Ghost <3).Un setup spa comme les autres - SébastienUne lumière chaleureuse. Du bois naturel. De la végétation. Dis nous, Seb, tu t’es cru dans un salon de massage ? Parce que là, on y est presque ! Mine de rien, il peut être difficile de se relaxer lorsqu’on se sent emprisonné entre 4 murs. La crise d’angoisse arrive vite. On se dit qu’on ne peut rien faire, aller nulle part. Et c’est là que Sébastien intervient ! Ou plutôt son setup. Avec cette mise en scène inspirant la quiétude, il sait transformer chaque journée de télétravail en une session de relaxation on ne peut plus apaisante. Bon ok, peut-être pas autant qu’un spa mais vous voyez ce qu’on veut dire. Wow ! Ça claque ! - Édouard Pour une transition toute en douceur… place à un setup GLORIEUX ! Celui d'Édouard.  Passons directement aux choses sérieuses : MAIS REGARDEZ CES STATUES D’UNE MAGNIFICENCE INOUÏEEEEEEE ET AHHHHHHH. Ok, c’est bon, on peut passer à autre chose. Enfin… Elles sont tout de même vraiment belles. Spéciale dédicace à Sylvanas, TMTC, on a vécu de sacrées aventures ensemble. Et bien que ce qui se passe en arrière plan peut paraître complexe, à défaut de comprendre, on peut se dire une chose : notre cher collègue travaille dur ! Sérieusement, il se passe quoi sur ces écrans ? Sur les trois ? Ça a l’air d’être une sacrée histoire qui s’y trame. Magnifique focus de la caméra au passage. On sent que la focale a été mise au point de telle manière à ce que les statues soient particulièrement mises en valeur (et pas du tout pour cacher nos projets top secrets). Tu nous la fera pas Édouard. Quand t’es à cran, prend un plus grand écran - NicolasBon, ben celle là on s’y attendait vraiment pas. Et c’est tout ce qu’on a à dire pour cette introduction.  Nicolas sait se mettre à l’aise. On sait tous ça. Les pieds qui pointent tranquillement le bout de leur nez sur la photo en sont la preuve. On vous laisse quelques secondes pour vous imaginer un pied avec un nez… Ok, c’est bon ? On peut passer à autre chose ? On disait donc : c’est là, le signe ultime d’une pause relaxée. On connaît. Est-ce qu’il pousserait pas le bouchon un peu trop loin Maurice ? Aka. Nicolas. Non, non, non, et non ! On est juste dégoûté de pas y avoir pensé avant lui. Regardez cette beauté. Pourquoi est-ce qu’on se fatigue à travailler sur des petits écrans alors qu’on pourrait le faire sur un setup home cinema ? Peut-être parce qu’on n’a pas tous un rétroprojecteur. C’est effectivement une raison valable… Est-ce que tu viens pour les vacances ? - ClaraClara n’a pas changé d’adresse. Elle sera je pense, pas trop en avance. En confinement c’est trop la hessss…En espérant vous avoir mis la chanson dans la tête, on passe à la suite du sujet :  Oui, on parle de vacances, car c’est ce à quoi nous fait penser le setup de Clara ! Déjà, toutes les couleurs estivales : entre le mur rose (ou rouge ? le débat fait rage), la chaise multicolore, la verdure et le magnifique ciel bleu (hum), on se croirait dans le sud. Sauf que ça se passe à Paris, et qu’on parle de télétravail. Plutôt pas mal comme cadre ! L’avantage, c’est que ça permet de ne pas se sentir piégé, chose qui peut facilement arriver avec le confinement. Isolée mais en extérieur, elle profite du télétravail pour bronzer tout en restant productive. Clara, on t’envie et te félicite pour ce setup estival qui clôture cette liste !  Le télétravail - le côté positifOn sait que la dernière chose que vous voulez entendre (ou en l'occurrence, lire) c’est que “ça va, le confinement c’est pas si difficile que ça”, mais on veut juste souligner un fait : nos actions personnelles peuvent toujours améliorer les pires situations. En cette période où tout peut paraître oppressant, essayez de vous approprier la situation. Peut-être que le télétravail prend tout votre temps, ou au contraire qu’il vous pousse à procrastiner. Quoi qu’il en soit, saisissez cette occasion pour rendre le travail plus agréable en ayant un setup qui vous représente, et qui vous permette de vous sentir bien.  Laissez libre cours à votre imagination. Et au fait : si jamais vous avez besoin d’un ordinateur pour travailler à domicile, vous pouvez jeter un coup d’œil à Shadow. Il paraît que ça déchire. Et il paraît que c’est ce qu’on fait justement *clin d’œil* x2.

Sujets associés:#TeamShadow

4 Shadow Makers à découvrir pendant le confinement

Confinement oblige, vous êtes en ce moment plus que nombreux à passer tout votre temps libre…chez vous. Vous êtes d’ailleurs certainement arrivé à épuisement de votre stock de séries et de films (oui, vous savez cette liste qui semble pourtant interminable) après tous ces week-ends à vous enfoncer toujours un peu plus profondément dans votre canapé.Préparez-vous à être remis sur pieds en un rien de temps, et tenez-vous prêt à découvrir de talentueux créateurs de contenus qui vont vous faire tourner la tête, alors que vous vous tourniez les pouces.Ce sont des Shadow Makers, c’est-à-dire des streamers, vidéastes, podcasters, musiciens (la liste peut encore être longue), fiers membres de la #TeamShadow qui méritent d’être connus et reconnus !Aujourd’hui, nous vous présentons 4 streamers (il y a ainsi du live pour tous les goûts), mais n’hésitez pas à tous les soutenir en les retrouvant sur leur site web, sur Twitter ainsi que sur la MakersTV !MIRIMAGICStreameuse TwitchLorsque le temps est gris, que vous n'avez pas pu sortir depuis plusieurs semaines, que vous passez vos journées en jogging et qu'en plus votre tartine est tombée du côté de la confiture parce que la science l'a voulu ainsi, Miri opère de sa magie pour vous redonner le moral en un rien de temps !Grande fan des jeux de gestions (Civilization VI, Anno 1880, RimWorld, etc.), vous trouverez durant ses streams principalement ce type de contenu sur sa chaîne. Mais Mirimagic ne se contente pas seulement de cela ! Vous pouvez également la retrouver lors de sessions de pexing intenses ou en train d'enchainer les wipes en raid dans World of Warcraft. Agrémentez cela d'une touche de relaxation lors d'une mise en beauté de sa petite île sur Animal Crossing et vous aurez un bon aperçu de ce que vous découvrirez chez Miri : du multi-gaming multivitaminé, avec toujours la dose qu'il vous faut !Comme elle le dit si bien elle-même :« Pour le streaming, je dirais que je cherche surtout à m'amuser et passer du temps avec ma communauté. Les petits projets vont et viennent au gré des envies du moment. »Oui, car Miri aime bien les projets également, dont un qui lui tient particulièrement à cœur depuis un an : le développement web, avec la refonte du site communautaire des Shadow Makers, en plus de son propre site de présentation. Deux projets qui avancent petit à petit et dont elle partage de temps à autres l'avancement lors de lives de codage !Elle n'attend plus que vous :« N'hésitez pas à passer me voir et discuter, je suis impatiente de vous connaître ! Et je n'ai qu'une chose à dire :  quand on me dit de partir, je pars... » 👇 NETOUSSStreamer TwitchEst-ce que vous vous êtes déjà demandé si les T. Rexs avaient les bras courts parce qu'ils passaient leurs séances de muscu à ne travailler que leurs jambes ? Nous non plus. Est-ce que vous avez déjà rencontré Netouss dans sa tenue de licorne ? Nous, oui.Netouss propose lui aussi du multi-gaming avec son propre style évidemment, sa passion pour la cuisine et la pâtisserie étant la cerise sur le gâteau. Accompagné dans ses aventures par son chat, Nuage (on ne peut voir dans ce nom qu'un bel hommage à Shadow), Netouss se fera également un plaisir d'alimenter votre fil Instagram de citations inspirantes et de photos de son animal domestique qui vous mettront tout simplement sur un... nuage !Pédagogue lorsqu'il partage ses connaissances, obstiné quand il s'est fixé des objectifs, Netouss a un don exceptionnel... pour le fail. Oui : quel que soit le jeu, attendez-vous à suivre régulièrement des tutoriels de "choses à ne pas faire". Vous verrez : vous en apprendrez beaucoup.« J'adore le multijoueur et je me fais donc vraiment plaisir à jouer avec ma communauté. J'aime partager mon expérience et aider les personnes qui en ont le besoin. »Le projet qui lui tient véritablement le plus à cœur ? Sa chaîne Twitch pour laquelle il se dévoue avec beaucoup de persévérance, même s'il garde en tête de plus grandes ambitions, comme le fait de créer sa propre gaming house.Retrouvez-le donc sans plus attendre, vous tomberez peut-être sur un de ses moments de folie ! 👇 SYGMAStreamer TwitchSi Netouss est un passionné de cuisine, Sygma en avait fait son métier jusqu'à devenir chef d'un restaurant traditionnel pendant 2 ans. Mais une plus grande envie l'appelait de toutes ses forces : le streaming.Sygma a donc tout plaqué pour cette nouvelle vie, qui correspond certainement plus à son petit grain de folie !Il se dit lui-même "de nature plutôt réservé", mais vous serez surpris de voir avec quelle aisance il se prend au jeu avec sa communauté durant ses lives. En stream tous les jours sur Twitch aux alentours de 13h, Sygma vous emmènera sur une grande variété de jeux, avec une petite préférence pour les jeux de gestion, les rogue-likes et les jeux indés.Sa recette ? Il vous la donne : « un live chaleureux, proche de mon public, un petit fond musical, des amis, de la persévérance, le tout dans le chill (agrémenté quand même d'une pincée de sel). »Sygma s'investit également énormément dans la communauté Makers. Il se plaît à organiser et à participer à des events, à créer des émissions, et s'occupe (avec Netouss) de la régie de la MakersTV. « Cette communauté me donne chaque jour la motivation de partager encore plus mon skill inexistant. »Récemment, avec son coéquipier The Wild Child, également Maker, il a décidé de se lancer dans une nouvelle aventure : le 4L Trophy de 2021, afin de venir en aide aux enfants défavorisés du Maroc. Pour accomplir cet objectif, tous deux organisent chaque mois une soirée caritative sur la MakersTV pour récolter des dons pour financer ce projet, qui sans aucun doute permettra de changer de nombreuses vies.Oui : Sygma c'est avant tout « le plaisir de faire plaisir ». On ne peut donc que vous inviter à le soutenir dans toutes ses péripéties, que ce soit sur son Discord ou même lorsqu'il confond « réparer le bateau » et « mettre le feu au bateau » 👇 HEPIOStreamer TwitchAyant le skill d'un Stormtrooper mais certainement la détermination d'un Skywalker, Luk, aka Hepio reste encore une jeune recrue parmi les Shadow Makers. Cela ne l'empêche en rien d'avoir une véritable originalité dans ses streams, dans lesquels il privilégie bonne humeur et animation. Se qualifiant lui-même de « piètre joueur », il compense cette lacune par un talent notable pour le Role Play durant ses lives. Non, sa passion n'est pas Star Wars mais plutôt le Seigneur des Anneaux, dont il se sert comme inspiration pour son univers, et aux couleurs duquel il refait sa chaîne et son Discord !Vous l'aurez compris : en allant voir Hepio, ne cherchez pas forcément où se trouve le skill, c'est une quête que vous aurez bien vite oubliée devant sa personnalité chaleureuse et pleine de créativité !Il compte par ailleurs mettre à profit cette dernière pour un nouveau projet : celui de créer son propre jeu. Une belle aventure à suivre donc, en compagnie de sa tablette graphique et de ses lignes de code.Imaginatif, bienveillant, ambitieux mais humble à la fois, on peut donc compter sur lui pour réaliser à terme son rêve ultime :« Plus tard j'aurais mon plateau a la PopCorn ou LeStream. »Oui Hepio, tu l'auras ton plateau ! En attendant, passez lui rendre visite sur sa chaîne Twitch, et si vous voulez en avoir un aperçu, en voici 👇 Vous avez sans aucun doute trouvé votre bonheur parmi cette sélection de Shadow Makers.N'oubliez pas que si vous êtes vous-même créateur de contenus et déjà membre de la #TeamShadow, les portes du programme vous sont ouvertes ! Il suffit de postuler, tout simplement 👇

Sujets associés:#TeamShadow

Grâce au pouvoir de sa commu, Shadow aide les créateurs de contenus !

Bienvenue dans le Shadow Creators ProgramChez Shadow, nous pensons que les communautés détiennent un pouvoir immense. Et que nous devons collaborer avec les autres pour rendre l'impossible, possible. C'est ce que nous appelons la "Collective Exploration" (en anglais, parce que ça fait plus classe). Avec le Shadow Creators Program, nous ne cherchons pas à créer un énième programme d'affiliation où nous aurions des relations purement transactionnelles. Nous cherchons à ce que tu fasses partie de cette communauté unique au sein de l'univers Shadow, que tu crois en notre produit, que tu nous soutiennes contre vents et marées dans cette aventure incroyable mais parfois difficile, que tu sois un.e porte-parole passionné de ce que nous accomplissons chez Shadow.  Mais qu’est-ce qu’on y gagne ?Le Shadow Creators Program (SCP), c’est le nouveau programme de Shadow pour les micro-influenceurs. Micro-quoi ?En bref : si tu crées du contenu et que tu as une communauté qui te suit ainsi qu’un rythme de publication régulier, c’est fait pour toi !  Le SCP est une aventure jalonnée d’étapes inoubliables. C’est une communauté. Un accès exclusif à des informations confidentielles et à nos petits secrets. Et surtout, des récompenses. Une fois que tu feras partie du programme, tu participeras à notre exploration collective, tu atteindras de nouvelles étapes et débloqueras progressivement de nouveaux avantages. Du coup, comment ça marche ?Collective explorationPour Shadow, les Creators font partie de notre communauté la plus proche, la plus intime. Entre infos exclusives et accès privilégié à tous les secrets derrière notre produit, tu sauras tout ! Collaboration progressiveLes infos secrètes c'est bien. Les récompenses c'est mieux ! C'est pourquoi nous avons fait de ce programme une aventure dans laquelle ta collaboration débloquera des récompenses. La plus importante étant évidemment l'affiliation.Compensations multiplesNous avons créé 3 compensations graduelles pour te rémunérer à la hauteur de ton implication. Plus nous travaillerons ensemble, plus nous apprendrons à nous connaître, et plus tu pourras gagner de l’argent. Shadow Creators vs Shadow MakersIl se peut que tu aies déjà entendu parler du programme Shadow Makers, et que tu te demandes : “mais c’est quoi en fait la différence entre ces deux programmes ?”. Ne t’inquiètes pas, on t’explique tout. Les deux programmes ont été conçus pour aider leurs participants à construire une communauté. La différence réside dans le fait que le Shadow Creators Program se destine aux micro-influenceurs et micro-influenceuses ayant déjà une communauté établie, alors que le programme Shadow Makers a été conçu pour aider ses membres à se créer un nom. Le programme des Shadow Makers se focalise donc sur les différentes manières de se lancer dans l’aventure, sur comment créer des opportunités ou encore comment construire des bases solides. Le Shadow Creators Program, lui, est là pour emmener les personnes ayant des bases établies au next level ! Quels sont les critères de sélection du SCP ?Et oui, on a quelques critères. Il te faudra : - Un minimum de 2000 abonnés- Des vidéos publiées au cours du mois dernier- Un haut taux d'engagement (mentions j'aime, commentaires, durée de visionnage...) Comment intégrer le SCP ?C’est simple, il te suffit de cliquer sur le lien ci-dessous et de remplir le formulaire. Tu recevras alors une confirmation par email sous peu de la part de nos équipes. Néanmoins, n’oublie pas de vérifier que tu remplis bien nos critères de sélection avant de postuler ! On a hâte de te lire. 

Sujets associés:#TeamShadow

Pendant le confinement la #TeamShadow garde la pêche grâce au gaming !

Les Setups Gaming du ConfinementEn cette période où on essaye d’être solidaires en restant chez nous, ça peut être difficile de garder le moral. C’est, sans surprise, également le cas pour nous. Du coup, que font les membres de la #TeamShadow qui se respectent (à part travailler comme des fous pour vous offrir la meilleure expérience possible sur Shadow - WINK WINK) ? La réponse : on profite pleinement des jeux vidéo. Pas besoin d’un setup haut de gamme pour en profiter pendant le confinement (bon ok, on avoue qu’on bave abondamment devant certains setups de la commu qui sont tout simplement incroyables) ! Toute notre vie, nous nous sommes exercés pour ce moment : nous sommes fin prêts. Tous ces jeux achetés pendant les périodes de soldes sur Steam vont enfin pouvoir sortir de l’ombre ! Et le tout grâce à Shadow. Mais quel humour ! Et pour continuer sur une note positive, voici certains setups des membres de notre équipe ! Hardcore gamer et hardcore bosseur - ChrisPlace à Chris, un homme passionné de son travail (difficile de ne pas l’être quand on travaille chez Shadow ! - #fanemployees), qui malgré tout, sait quand une pause s’impose ! L’avantage, c’est que comme il joue sur Shadow, il peut être opérationnel pour sa session gaming en un rien de temps quel que soit le device sur lequel il était en train de travailler. Nous avons eu l’opportunité de lui parler de ses jeux du moments (oui, il joue à des TONNES de jeux différents en même temps - et le pire c’est qu’il est fort sur chacun d’entre eux): “Là je joue à Dragon Ball Fighter Z (j’adore les mises à jour de la saison 3), Borderlands 3 (il y a eu un nouveau DLC), et je viens de finir Doom Eternal en mode Ultra Violence”Pour beaucoup d’entre nous, jouer est un moyen de rester concentré et calme ; “En général je joue surtout l’après-midi et un peu au réveil. J’ai dû arrêter de boire du café parce que certains jeux comme Gungeon me poussent à bout”. Comme quoi, pas besoin de caféine grâce aux jeux vidéo ! Bien que bon, on est nombreux à tout de même aimer et consommer beaucoup, beaucoup, beaucoup de café. Toujours plus de consoles - CyrusOn ne fait pas de discrimination chez Shadow. On aime aussi les consoles ! Quels que soient leur âge, leur forme ou leur couleur, on les aime toutes ! Ici, il paraît que la xBox de Cyrus sert principalement à Netflix (pourquoi pas). Le reste du temps, il le passe sur Borderlands 3 et la version remasterisée de la trilogie Spyro. Mais il n’y a pas que les dernières générations de console qui émoustillent les sens de notre ami et collègue : sa Xbox 360 continue de chauffer. Il aime l’utiliser pour jouer à Call of Duty: Modern Warfare 2 (selon lui, le meilleur de la série) et Call of Duty: World at War. Bien qu’amoureux de PC et de consoles en tous genres, Cyrus a toutefois un faible pour sa PlayStation 2. Il a décidé de rejouer à tous les Ratchet & Clank ainsi qu’aux Jak & Daxter (selon lui, la meilleure franchise au monde). Quand il lui reste un peu de temps, il aime également jouer à Star Wars: Battlefront II ou encore à Gauntlet: Dark Legacy en co-op. Avec tous ces jeux en cours, Cyrus est sûr d’avoir de quoi profiter pleinement de son confinement !Le confort avant tout - AimeeBig up à nos Support’Heroes ! Et en parlant d’eux, voici le setup de notre bien aimée Aimee (ça se prononce Amy de l’autre côté de l’Atlantique) ! Elle utilise Shadow quotidiennement pour le travail et pour le gaming (plutôt cool de bosser pour un produit qu’on aime). Aimee nous raconte : “Je me met à jouer une fois le travail terminé, et dernièrement je joue de plus en plus aux Sims (avec des mods, bien évidemment). Il y a quelque chose dans la simulation sociale et la créativité qui m’apaise. J’ai aussi envie de me remettre à FFXIV prochainement.”. Si vous connaissez les Sims et y avez déjà joué avec des mods, c’est que vous voyez ce qu’elle veut dire. Et pour ce qui est de Final Fantasy… La franchise parle d’elle même. Notre streamer superstar - RyanNombre d’entre vous le connaissent déjà : notre community manager adoré Ryan (en charge des US) est un streamer. Et pour preuve : mousse acoustique, dock de streaming, micro, webcam et multi-screen en sont les témoins.  Ryan a “commencé et terminé Borderlands 3 pour la première fois”. Il améliore aussi ses compétences en tant que Jungle sur LOL (ses collègues lui en sont reconnaissants, merci Ryan, continue de t’entraîner stp) et a même obtenu sa Mastery 7 sur Jarvan IV ! On est nombreux chez Shadow à jouer à League of Legends. C’est une façon de se connecter entre nous qu’on apprécie, ça nous permet de geeker et de s’avoir en vocal pour discuter d’autres choses que du travail. Et maintenant, de passer le temps en période de confinement ! Le tout en admirant l’évolution de Ryan en tant que jungler… L’homme à la manette (et gâchette) facile - AriAri, jeune homme swaggy aimant s’adonner à de longues promenades sur la plage, ne peut malheureusement plus pratiquer son activité préférée en cette période de confinement. Du coup, que fait-il ? Comme le reste de la team : du gaming ! (spoiler alert: il le faisait déjà avant. Pire encore : l’histoire de la plage c’est du pipeau) Ari nous explique son activité du moment : “Ça fait plusieurs jours que je joue à Dark Souls, histoire de me rappeler à quel point ma vie est simple et facile comparé au fait d’être coincé dans des catacombes sans fioles d’estus”. Effectivement, c’est une façon de voir la fiole à moitié pleine !  Il a énormément insisté pour qu’on écrive ce qui suit : il souhaite que le monde sache qu’il est toujours “le meilleur joueur de Cassipeia en Iron”. On vous confirme que ce n’est pas le cas. Et qu’on continuera à l’appeler Ironman. La co-op est la seule issue - ArnaudOn est toujours dans le partage chez Shadow. Et Arnaud ne fait pas exception à la règle ! Sa solution lorsqu’il est coincé chez lui ? Jouer en co-op. Ça, et admirer ses innombrables figurines. L’avantage, quand ton setup se limite à un ordinateur portable mais que tu as un bureau magnifiquement décoré, c’est qu’on se concentre sur le bureau plutôt que ton PC. Et là, avec les innombrables références présentes, c’est juste pas possible de faire autrement ! Big up au Rubik’s cube Shadow. Revenons à nos moutons (WAT WAT !) : Arnaud est fan de jeux co-op et passe en ce moment son temps sur “Left 4 Dead 2, Road Redemption en mode histoire avec le Steam Remote Play Together, Sea of Thieves, Dead by Daylight, et For the King.”Et ce n’est pas tout ! Il n’y a pas que la co-op dans sa vie : “Je suis en train de terminer Ori and the Will of the Wisps mais celui-ci est un jeu solo”. Si vous n’avez encore jamais testé les Left 4 Dead, on vous recommande vivement de le faire. On vous promet de très bon moments. Pour ce qui est d’Ori, ça fait partie des plus beaux jeux qui existent. Selon notre humble avis, bien évidemment.  La positive attitude ! Comme dirait Lorie. Mais grâce au gaming. Du coup c’est mieux. Alors oui, on est en train de vivre des moments difficiles qui peuvent être vite démoralisants. On peut facilement se sentir seuls, ou se sentir étouffés par la promiscuité, au choix. C’est pourquoi il est si important de garder le moral et de garder des activités qui nous rendent positifs. Chez Shadow, on profite pleinement du gaming pour se connecter en période de confinement. C’est un peu comme si on ne s’était jamais quittés étant donné qu’on jouait déjà ensemble avant. Sauf que là, les apéros ont été remplacés par des zooms, et les after par des parties de co-op où on peut s’amuser à flame “ironman” et lever les yeux au ciel à chaque fois que Ryan (par exemple) nous montre une nouvelle strat qu’il a vue d’un streamer connu, mais-vous-comprenez-le-gamesense-et… Bref. Vous nous avez compris. On s’amuse entre nous, ou seuls quand on a envie de se vider l’esprit avec un de ces nombreux jeux auquel on s’était promis de jouer un jour. C’est le moment pour en profiter. Comme le disait Lorie, on a un remède efficace pour cette période difficile : il faut garder la positive attitude ! Sur cette belle référence, on vous dit à très bientôt. Et si vous vous sentez seuls, rejoignez-nous sur Discord !

Sujets associés:Gaming

L’île Laser Shadow : la vérité derrière notre blague du 1er avril.

Derrière chaque blague se cache un fond de vérité !Vous avez probablement lu notre article du 1er avril où on parlait de construire notre île laser. De quoi, comment ? Une île laser ? Je pensais que vous étiez plutôt dans le délire ordinateurs dans le cloud ?Et bien voyez-vous, nous, chez Shadow, on tient l’humour en très haute estime. Oui, on aime faire des blagues. Oui, ça fait partie de notre personnalité. C’est donc tout naturellement que nous nous sommes dit que c’était l’occasion idéale pour vous rappeler notre histoire. Le tout avec le but de vous donner le sourire dans ce contexte compliqué. Tout a commencé avec une blaguePremier aveu : l’île laser était une blague. Faite par notre co-fondateur au cours d’une conférence de presse où il répondait à une question qui parlait de “Shadow devenant le prochain Google”, la blague était là avant tout là pour illustrer notre promesse. “Je ne veux pas devenir le prochain Google, je veux acheter une île et construire un laser dessus !”, c’est ce qu’avait répondu à la presse Emmanuel Freund il y a 3 ans. Nous ne sommes pas là pour devenir une grosse entreprise. Nous sommes là pour réaliser un rêve. La blague est rapidement devenue un running gag au cours de divers événements relatifs à la presse, et a retenu l’attention de notre communauté. C’est ainsi que petite blague est devenue grande légende. Quand la légende devient un cri de ralliement. Seules quelques personnes élues le savent : l’île Shadow est notre origin story. Pourquoi ? Tout simplement parce que l’île est l’analogie parfaite de la vision que nous défendons et que nous souhaitons réaliser. Aussi, c’est la représentation de nos esprits audacieux et visionnaires. Tout d’abord, l’île. Souvent considérée comme étant la base imaginaire de nos opérations, l’île est le symbole de notre point de départ et de notre destination vers une exploration collective du futur de l’ordinateur.  Chez Shadow, nous emmenons les joueurs dans un voyage vers la liberté. L’île fait partie de ce voyage. C’est l’endroit où notre communauté, la #TeamShadow, vit et respire avec nous. Pour explorer, tester, pousser les limites des possibilités de notre industrie. Et aussi pour tout simplement s’amuser avec nous.  Ensuite, le laser.  Déjà, parlons de notre logo : on a fait un trou dans la lune en expérimentant avec notre laser - les risques du métier, et voilà ce que ça a donné. C’est aujourd’hui le symbole de ce que nous voulons vous offrir (streamer un ordinateur). Finalement, ce laser est l’incarnation parfaite de ce que nous défendons : un phare de liberté. C’est ce qui a inspiré notre tagline : Stream Freedom.Attendez… Il y a aussi un T-Rex? Chez Shadow, notre imagination n’a pas de limites. Et c’est bien grâce à ça que nous comptons changer l’industrie ! Rendre l’impossible, possible. Il fallait bien que notre origin story soit aussi “folle” que notre rêve. L’île ne s’arrête pas au laser. Dans notre lore, il y aussi Bob. C’est notre mascotte adorée Sachez que Bob n’est pas sorti de nulle part. Notre mignon T-Rex à l’oeil laser est devenu notre mascotte grâce à un concours effectué auprès de notre communauté, auprès de vous. VOUS êtes celles et ceux qui ont fait de ce personnage plutôt très badass, un symbole emblématique de Shadow. Depuis, on continue de nourrir, d’étendre et d’enrichir notre origin story afin de représenter les fondements de ce que nous faisons en tant qu’entreprise. Nous avons lancé la zone Alpha/Beta. Nous avons créé la Jungle Insider. Nous avons même découvert un portail pour découvrir de nouveaux mondes (la légende raconte que Bob serai arrivé via ce portail). Bien évidemment, nous gardons la plupart de ces informations en interne (pour le moment), mais on avait trop envie de vous donner un aperçu sur tout ça. On a hâte de vous en faire découvrir plus ! On espère que la blague vous a plu ! Enfin… Quelle blague ? On a vraiment une île laser.

Sujets associés:News

Comment le cloud change-t-il l’industrie du PC ?

Le cloud me concerne-t-il ?Vous avez probablement beaucoup entendu parler du cloud, d’une façon ou d’une autre. Peut-être hochez-vous la tête, alors qu’intérieurement vous vous demandez : « QMais qu’est-ce que le cloud ? » C’est tout à fait compréhensible. Le cloud est devenu un mot à la mode (tout comme « synergie » en 2015), qui revêt une grande importance dans le monde d’aujourd’hui. Il y a de fortes chances que le cloud touche au moins un aspect de votre vie, sans que vous ne le sachiez.Clarifions rapidement quelque chose à propos du cloud, afin que nous soyons tous sur la même longueur d’onde. Le cloud computing consiste à stocker des données (et des programmes) et à les exploiter sur Internet plutôt que sur le disque dur de votre ordinateur. Pour vous aider à mieux comprendre, le cloud est essentiellement une métaphore utilisée pour décrire Internet. Alors, qu’est-ce que cela a à voir avec vous ? Cet article présente les effets du contournement des restrictions matérielles locales et la manière dont cela a radicalement changé l’industrie des PC.Comment ça marchePour mieux comprendre le fonctionnement du cloud, il faut l’envisager comme ayant deux facettes : le front-end et le back-end. Ces deux parties sont reliées entre elles grâce à un réseau (dans la plupart des cas, il s’agit d’Internet). Le front-end est ce qu’on appelle le “client” - aka l’utilisateur. Le back end est la partie “cloud” du système. Le front-end comprend l’ordinateur de l’utilisateur, le réseau informatique et l’application qui permet à l’ordinateur de se connecter au cloud. Le back-end se compose de divers ordinateurs, serveurs et systèmes de stockage de données qui constituent ce qu’on appelle le cloud. Un système de cloud computing peut potentiellement comprendre n’importe quel programme informatique (les jeux vidéo par exemple), chacun avec son propre serveur dédié.Débloquer la puissance du cloud computingUne fois qu’un centre de données consolidé avec des serveurs est en place, réussir à débloquer cette puissance informatique dans le cloud est crucial. C’est d’ailleurs la partie la plus délicate. Grâce à une technique appelée virtualisation des serveurs, on manipule un serveur physique pour y faire fonctionner plusieurs serveurs virtuels avec des systèmes d’exploitation indépendants. Cette méthode rend possible l’utilisation du cloud par plusieurs utilisateurs au même moment.L’industrie des PCDans l’industrie des PC, la puissance de calcul est établie selon les spécifications de vos ressources matérielles locales (processeur, mémoire RAM, disque dur, carte graphique, etc.). Pour disposer d’un PC puissant, il est crucial d’avoir une version puissante de chacun de ces composants. Le hic, c’est qu’ils peuvent rapidement faire grimper le prix d’un PC. De plus, il convient de ne pas oublier l’aspect le plus important : l’obsolescence numérique.  Le rythme d’obsolescence des PC croît très rapidement, au point où certains composants matériels deviennent obsolètes en l’espace d’un an. Cela est dû en grande partie au fait que les programmes ne cessent aujourd’hui de gagner en puissance. Pensons aux jeux, aux logiciels d’édition, aux outils de création, et ainsi de suite. La rapidité avec laquelle les programmes se perfectionnent est tout à fait phénoménale. Que ces outils soient de plus en plus performants n’est pas mauvais en soi. Le problème, c’est que le matériel informatique n’arrive pas à suivre le même rythme et qu’il est extrêmement coûteux à remplacer. C’est donc ça la dure réalité ? Eh bien, ça l’était. Le cloud a apporté la solution dont l’industrie des PC avait besoin.Le cloud : changer notre vision du PCLes barrières pour intégrer l’univers des PC sont de plus en plus nombreuses, et aujourd’hui, la question mérite d’être posée : « Qui dépenserait plus de 2 000 dollars pour un PC ? » La réponse ? Peu de gens. Les joueurs de jeux vidéo représentent une forte proportion de ceux qui se procurent de puissants ordinateurs, étant donné qu’il est impossible de jouer à un jeu sans un PC puissant. Voilà qui soulève la question suivante : « Et si je voulais commencer à jouer à des jeux vidéo ou essayer le montage ou le design graphique ? » La réponse ? Vous ne pouvez pas. Ou plutôt… vous ne pouviez pas. Le cloud a tout changé.Le cloud vous permet de déporter toute la puissance de calcul nécessaire dans des data centers, et de la streamer tout simplement sur votre appareil. Cela paraît sans doute un peu déroutant (extrêmement déroutant). En gros, vous n’utilisez pas les composants de votre ordinateur personnel. Vous faites appel à des ressources externes et vous vous servez d’Internet pour les exploiter sur votre appareil. Plutôt cool, non ? Mais, qu’est-ce que cela apporte concrètement ? Voyons les deux grandes problématiques et la manière dont le cloud résout chacune d’entre elles.Les coûts initiaux : puisque vous n’avez pas besoin de ressources personnelles, et que vous utilisez des ressources matérielles centralisées puissantes, vous obtenez un ordinateur puissant d’une valeur de 2 000 dollars pour une fraction de ce coût.L’obsolescence numérique : puisque vous utilisez la puissance de calcul de ressources externes, il est facile de remplacer les composants que vous utilisez par des composants plus puissants.En théorie, le cloud offre une solution parfaite à ces problèmes qui touchent les consommateurs dans l’industrie du PC. Mais une telle solution, existe-t-elle vraiment ? Et bien oui ! On dirait bien que le moment tombe à pic pour parler de nous ! ShadowOh, bonjour ! On ne vous avait pas vu. Vous êtes plus rapide que votre ombre, tel notre service Shadow (tant d’humour). Plus sérieusement, nous œuvrons principalement dans tout ce qui a été mentionné plus haut. Grâce au cloud, nous vous offrons un ordinateur complet ultra puissant, jamais obsolète, et accessible sur n’importe quel appareil. Dépenser des milliers d’euros pour essayer un ordinateur puissant ? C’est absurde. Nous-mêmes, ça ne nous donne pas franchement envie. Alors on a eu une idée : « Et si on pouvait exploiter la technologie du cloud pour disposer d’un ordinateur puissant, mais pour une fraction de son prix ? » Et c’est exactement ce qu’on a fait. (Si l’équation semble simple en théorie, dans la pratique, il s’agit d’une technologie extrêmement difficile à développer. Nous remercions du fond du cœur nos développeurs talentueux.)Nous détenons toutes les composantes physiques de votre PC, et vous payez uniquement pour vous en servir. Et voilà ! Vous avez maintenant accès à un super PC sur votre ancien appareil. Vous pourriez même streamer votre PC sur votre smartphone. Imaginez : un PC sur votre téléphone. Si ça c’est pas la classe. Vous ne nous croyez pas ? Voici un Shadower satisfait : Alt: Le cloud transforme l’industrie des PC (superordinateur)Malheureusement, ça ne fonctionne pas comme ça (on ne peut pas simplement vous faire passer pour Jim Carrey en train de canaliser Morgan Freeman). Cependant, nous pouvons vous laisser libre de faire ce que vous voulez avec ce PC. C’est la raison pour laquelle le slogan de Shadow est « Stream Freedom ». Nous ne vous imposons aucune limite. Nous ne vous poussons pas à faire quelque chose que vous n’avez jamais fait auparavant. Nous vous offrons tout simplement de la puissance. L’ordinateur puissant dont vous avez besoin, avec lequel vous pouvez faire ce que vous voulez. Consultez les courriels qui atterrissent dans votre boîte de réception. Montez vos vidéos pour votre projet de chaîne YouTube. Jouez à des jeux d’une qualité graphique incroyable auxquels vous n’avez jamais pu jouer avant. Apprenez à programmer des jeux sur Unreal Engine. Ou encore, regardez simplement des films en rafale. Faites ce qu’il vous plaît. Notre rôle, c’est de vous aider à profiter de tout ce que le cloud a à offrir.  :)Que nous réserve l’avenir ?Avec autant de dépenses consacrées aux applications basées sur des services (y compris le cloud computing), le marché du cloud computing croît rapidement. Puissant et en plein essor, le cloud computing va continuer à se développer, offrant de nombreux atouts. Qu’est-ce que cela signifie concrètement pour l’avenir ?Le cloud computing est extrêmement rentable et offre une foule d’avantages que les entreprises peuvent exploiter pour stimuler leur croissance. Cela peut aller de la simplification du stockage des données à l’optimisation de leur analyse. On prévoit que la majorité des processus CRM (gestion de la relation client) vont migrer vers le cloud. L’avenir des interactions entre les entreprises et leurs clients se trouve donc sur le cloud.En outre, la capacité du cloud à réduire le besoin en ressources matérielles locales va très probablement changer l’accessibilité des ordinateurs haut de gamme, notamment pour les jeux vidéo. Le cloud va pouvoir mettre toutes les fonctionnalités d’un PC à la portée de tous. C’est une véritable révolution.Vous avez hâte de vous lancer dans l’aventure ? On a hâte que vous nous rejoignez ! Vous voulez en savoir plus ? On peut répondre à vos questions ! Bref, on est impatients de vous offrir la solution idéale pour vos besoins en matière de PC !

Sujets associés:Insider

L'impact du COVID-19 sur Shadow

COVID-19Paris, le 26 mars 2020 – La crise que nous traversons est inédite à bien des égards. Le confinement – plus ou moins strict selon les pays – en est l’une des composantes les plus frappantes, avec près de deux milliards de personnes confinées dans le monde. Pour celles et ceux qui n’occupent pas de fonctions dites “essentielles”, nos journées se vident aussi vite que nos rues. Au-delà de l’inquiétude que chacun connaît, pour soi pour ses proches, le confinement a accentué au moins deux tendances de fond de notre société : l’explosion des usages gaming et du télétravail. Une conséquence attendue de cette crise, et désormais quantifiable avec les données d’utilisation de Shadow.Shadow est en effet un service de cloud computing, qui fournit à l’utilisateur un ordinateur complet dans le cloud, permettant de jouer à n’importe quel jeu, ou de lancer n’importe quelle application PC. Beaucoup d’utilisateurs sont des joueurs qui ont parfois découvert, à la faveur de cette crise, la puissance d’une telle solution comme ordinateur complet disponible partout, à l’heure où de nombreux salariés cherchent le moyen de travailler à distance.Les connexions à Shadow ont plus que doublé en journée en FranceLes utilisateurs ont rapidement comblé avec Shadow le temps libéré par le confinement. Le nombre de connexions à Shadow a ainsi explosé, augmentant chaque jour un peu plus avec le durcissement des mesures, jusqu’au confinement total : environ +75% de connexions journalières au service. Depuis le confinement, ces chiffres sont particulièrement élevés en journée. D’ordinaire, les gamers jouent le plus souvent le soir ou la nuit, mais depuis qu’ils sont cloîtrés chez eux la journée, le nombre de sessions avant 17 heures a été multiplié par plus de 2. Le cloud computing, une alternative aussi pour le travail à distanceEn cette période où les entreprises s’organisent, une partie significative de ces nouvelles connexions en journée ne font pas tourner de jeux : ces connexions ont doublé en semaine. Shadow est ainsi utilisé pour la bureautique ou les autres logiciels professionnels, notamment lorsque les salariés ne disposent pas d’équipement de mobilité pro.  Un effet décalé entre pays en fonction de la chronologie des décisions politiquesDernier enseignement de la lecture de ces données : en comparant avec les autres pays, l’utilisation de Shadow traduit les différentes situations nationales. On observe la plus forte hausse de l’utilisation du service dans les pays où le confinement a été décidé le plus tôt : en France (confinement le mardi 17 mars), suivie de la Suisse (confinement limité le même jour), et de la Belgique (confinement décidé le lendemain). S’agissant de l’Allemagne, des Pays-Bas, de la Grande-Bretagne ou des Etats-Unis, le nombre de connexions a augmenté légèrement moins rapidement durant la semaine (le confinement n’étant pas encore mis en place la semaine dernière) et a accéléré samedi (avec l’effet de la fermeture des lieux publics et de l’interdiction des regroupements). Si vous avez des questions sur nous ou nos services, cliquez sur le lien ci-dessous pour obtenir plus d’informations.

Sujets associés:Mise à jour

L’impact du COVID-19 sur Shadow

COVID-19 et InternetAfin de lutter contre le COVID-19 et suite aux conseils des autorités de santé, les gouvernements ont mis en place un dispositif de confinement en tant que mesure de protection.  Ceci a un impact majeur sur nos quotidiens et limite les activités de chacun, confinés dans nos foyers. C’est donc sans surprise que les services liés à Internet prennent une place encore plus importante dans nos vies, et que leur utilisation s’en trouve significativement augmentée. La hausse de la consommation de données suite à l’utilisation de services de streaming a un impact majeur sur la bande passante et la qualité générale de ces mêmes plateformes de streaming, et représente également une épreuve difficile pour nos fournisseurs d’accès à Internet. Shadow ne fait pas exception à la règle. Mises à jourTout ce que vous devez savoir vous sera régulièrement expliqué ci-dessous. Etant donné que la situation relative au COVID-19 est en constante évolution, nous tenions, avec cette section, à vous tenir informés de nos dernières actualités. Nous nous doutons que vous aurez de nombreuses questions, et nous ferons de notre mieux pour vous partager aussi rapidement que possible tous les changements qui pourraient arriver.Assurez-vous de vérifier cette section étant donné que nous la mettrons régulièrement à jour pour vous tenir informés du statut actuel de Shadow. Mises à jour :Vendredi 24 juillet:Si vous avez des questions concernant votre (pré)commande, veuillez contacter notre centre d'aide. Si vous avez une question spécifique concernant votre situation, veuillez contacter notre support. Des mises à jour hebdomadaires sur l'état actuel des précommandes peuvent être trouvées sur notre forum (Anglais)Il n'y aura désormais plus de mises à jour hebdomadaires de Discord.Vendredi 24 avrilEn raison d’un retour à une situation plus stable (concernant les activations et la surcharge des serveurs), nous allons ramener la mise à jour d’informations sur cet article dédié à l’essentiel, pour fournir des nouvelles uniquement quand nous en aurons à partager.Les annonces d’infos hebdomadaires sur Discord se poursuivent chaque jeudi !Mardi 21 avrilElle est là, elle est toute fraîche, et on ne parle pas de la rosée matinale (aussi belle soit-elle) mais de la fonctionnalité de Gestion du Stockage Additionnel !Rendez-vous dans l'espace personnel, à l'onglet Abonnement et Facturation pour ajouter ET retirer du stockage additionnel pour l’ajuster à loisir à vos besoins.On savait que vous auriez certainement d’autres questions, alors on a prévu une FAQ spécialement dédiée. Pensez à la lire avant de vous adresser à notre support !Vendredi 17 avrilOn vous souhaite de passer un très bon week-end !Jeudi 16 avrilNous avons réussi à rattraper le rythme des activations sur le datacenter d’Amsterdam. Tous les utilisateurs qui avaient précommandé avant le 19 février avec une date estimée d’activation pour avril 2020 ou avant ont été activés.Pour le datacenter de Paris, l’impact du COVID-19 sur la charge des serveurs se fait toujours énormément ressentir. Nous devons encore trouver le bon équilibre pour pouvoir continuer d’activer des utilisateurs sur Shadow Boost de façon plus régulière, tout en maintenant une qualité de service optimale pour un maximum d’utilisateurs actuels.Mercredi 15 avrilTout le stockage additionnel précommandé a été activé. Pensez à éteindre complètement Windows sur Shadow puis à relancer puis y accéder !Une poignée d’utilisateurs ne peut avoir accès au disque de stockage additionnel sur  Shadow en raison d’un bug. Si vous êtes concerné (précommande visible dans l’espace personnel mais pas de stockage additionnel malgré une extinction Windows + relance), vous recevrez cette semaine un mail pour résoudre ce souci.Le rythme global des activations Shadow est quant à lui toujours ralenti, mais se poursuit.Par ailleurs, c’est avec fierté que nous avons fourni 4000 masques de protection à un hôpital de l’Est de la France grâce à notre fournisseur.Mardi 14 avrilLa situation est restée stable en ce week-end de Pâques et nous avons même pu observer les fortes déconnexions simultanées pour les applaudissements et le discours du Président de la République.Nous sommes en train d’explorer des possibilités d’effectuer plus d’activations cette semaine.Sur le datacenter de Paris, les activations de stockage additionnel précommandé ont débuté aujourd’hui et vont s’effectuer progressivement d’ici demain soir. Pensez à éteindre Windows sur Shadow et à redémarrer afin d’y avoir accès.Vendredi 10 avrilUn oiseau nous gazouille que l'œuf de Pâques pourrait être un espace de stockage supplémentaire la semaine prochaine. Rappel: surveillez de près vos emails et nos différents canaux à partir de mardi la semaine prochaine!Jeudi 9 avrilStockage additionnel : plus d'informations dans les jours à venir. Surveillez vos mails et nos annonces !Mercredi 8 avrilLes activations de Shadow Boost se poursuivent cette semaine lentement mais sûrement, et ce sous surveillance attentive de la part de nos équipes.Mardi 7 avril Pas de nouvelles, bonnes nouvelles.Toutes les informations les plus récentes sont ci-dessous.Lundi 6 avrilBonne nouvelle : nous avons observé ce week-end une très nette amélioration de la stabilité dans nos datacenters grâce aux mesures que nous avons mises en place !Par conséquent, nous allons progressivement reprendre les activations de façon quotidienne cette semaine dans les datacenters de Paris et Amsterdam.Vendredi 3 avrilComme indiqué dans la précédente mise à jour, nous allons attendre les résultats du monitoring de ce week-end avant tout nouveau changement dans les activations.On vous souhaite un bon week-end ! Prenez soin de vous !Jeudi 2 avril Nous observons une stabilisation prometteuse de la charge sur nos datacenters durant les jours de semaine.Nous poursuivons le monitoring de la situation de près durant le week-end qui vient avant de prendre de nouvelles décisions sur les activations.Mercredi 1er avril Nous menons une surveillance accrue de l’impact des tests d’activations réalisés dernièrement.Nous construisons un laser sur notre île Shadow.Mardi 31 marsCes dernières semaines, nous avons maintenu une surveillance accrue sur nos datacenters pour identifier toute potentielle opportunité de reprendre les activations de Shadow Boost. Après avoir constaté une tendance positive de la charge sur Shadow, nous avons décidé d’effectuer un test à Amsterdam en activant, aujourd’hui, un petit groupe d’utilisateurs sur Shadow Boost. Ceci afin de nous permettre de suivre précisément l’impact de nouvelles activations. Selon les résultats, nous pourrions être amenés à activer plus d’utilisateurs cette semaine.À compter d’aujourd’hui, dans nos datacenters de Paris et Amsterdam, les activations suivront donc un mode de fonctionnement en “va-et-vient”, en fonction des données d’activité relevées en temps réel.Lundi 30 mars (résumé des infos clés)Cela fait maintenant 2 semaines que cette situation de confinement a commencé, et nous avons donc pensé qu’il était temps de faire le point sur les éléments importants :Les mesures de confinement ont eu un impact extrêmement fort sur l’utilisation de Shadow dans tous les pays où nous sommes implantés (voir la mise à jour du 20 mars)La conséquence première de ce contexte inédit est la mise en pause de toutes les activations de Shadow Boost pour un temps indéfini. Nous avons également travaillé et mis en place des solutions pour améliorer encore plus la situation : - Clarification des messages d’erreur liés à la surcharge du datacenter- Réduction temporaire du délai avant mise en veille du Shadow- Nouveau système de priorisation pour aider à maintenir la place dans la file lors de l’accès à Shadow.- Amélioration de la gestion de la consommation électrique des composants (depuis ce week-end)Les premiers résultats montrent de fortes améliorations dans l’expérience des utilisateurs et dans l’accès à ShadowGroupe de mars de Shadow Ultra & Shadow Infinite activé dans les temps.US : les activations de Shadow Boost se poursuivent à un rythme très ralenti.Vendredi 27 marsNous travaillons sur plus de solutions et sommes actuellement en train d’effectuer de nouveaux tests.Jeudi 26 marsLes activations de Shadow Boost sont en pause en Europe.Les activations de Shadow Ultra et Infinite pour le groupe de mars sont sur la bonne voie. Nous avons réussi à corriger la plupart des problèmes techniques et sommes dans la dernière ligne droite pour que cela soit effectué avant la fin du mois.Le stockage additionnel est décalé à la mi-avril, l’urgence de la situation nous obligeant à gérer en premier lieu l’expérience utilisateur sur Shadow et la gestion des connexions.Mercredi 25 marsDepuis hier, un nouveau système de priorisation a été mis en place afin d’améliorer la gestion des accès à Shadow pendant les pics d’utilisation.Mais comment ça marche ? Pour faire simple, lorsque vous essayez d’accéder à Shadow mais que nos datacenters sont à leur capacité maximale, le système va vous donner la priorité dès qu’une place est disponible tant que vous essayez de vous reconnecter dans les 10 minutes qui suivent la première tentative.Exemple : si John essaie de se connecter à 18h30 et qu’aucune place n’est disponible, il entre dans la file:John obtient la “priorité” pendant les 10 minutes qui suivent. S’il tente de se reconnecter durant ce laps de temps, et qu’aucune place n’est toujours disponible, il garde sa position dans la file.Si John ne tente pas de se reconnecter durant ces 10 minutes, il perd logiquement sa place dans la file.En résumé, tant que John tente de se reconnecter dans les 10 minutes (ou moins), il garde sa position dans la file et conforte sa possibilité d’accéder à Shadow.Mardi 24 marsUne nouvelle mesure ayant pour but d'améliorer les problématiques d'accès à votre Shadow en période de forte affluence est testée aujourd'hui. Nous vous en dirons plus à son sujet après avoir récolté les retours nécessaires à l'évaluation de son efficacité. Lundi 23 mars Avec 100% des utilisateurs en confinement, le datacenter de Paris est le plus impacté.Ce week-end, en raison d’une demande encore plus élevée entre 16h00 et 20h00, certains utilisateurs ont rencontré des difficultés d’accès à Shadow. Nous avons dû limiter la capacité maximale pour l’aligner sur notre contrat de consommation électrique tout en permettant l’accès à un maximum d’utilisateurs.Nous travaillons toujours sur le développement d’une solution à ce sujet. Nous aurons des nouvelles cette semaine.Le datacenter d’Amsterdam ne dépasse pas encore les limites fixées, mais nous nous préparons à un changement des règles de confinement en Allemagne qui pourrait bientôt l’impacter.Dans l’ensemble, les cartes graphiques sont bien plus utilisées qu’auparavant. Les jeux récents et gourmands en ressources auxquels vous jouez probablement plus qu’avant en sont potentiellement la cause. Pensez à nos petites astuces svp ! Comme nous migrons certains utilisateurs depuis le datacenter de Paris ou Amsterdam vers celui de Gravelines (pour les Shadow Ultra/Shadow Infinite), nous espérons voir une amélioration dans l’expérience globale (en-dessous de la capacité maximale, baisse de la consommation électrique)Cependant, les activations de Shadow Boost sont toujours très fortement ralenties en Europe et ralenties aux US.Vendredi 20 mars Voici quelques statistiques sur l'impact du confinement sur l'utilisation de Shadow:+ 60% de connexions quotidiennes en France comparé à la moyenne et 2x plus de connexions journalières+ 32% de connexions quotidiennes aux UK comparé à la moyenne et 48% de connexions journalières de plus que d'habitude+ 30% de connexions quotidiennes en Allemagne par rapport à la moyenne et 46% de connexions journalières de plus que d'habitudeAux États-Unis, le nombre de connexions au cours de la journée (avant 17h) a augmenté de 41% (hier vs la moyenne).Nous travaillons toujours sur des solutions pour améliorer encore la situation.Continuez à suivre nos conseils. Merci #TeamShadow! Dernière remarque: nos Support'Heroes peuvent mettre plus de temps que d'habitude pour vous répondre en raison d'une augmentation significative des contacts. N'oubliez pas de lire cet article sur les problèmes les plus courants pour trouver les réponses dont vous pourriez avoir besoin!Jeudi 19 mars Grâce aux mesures prises ces derniers jours, certaines améliorations ont pu être constatées au niveau de l’accès à Shadow pour tous. Et ce notamment grâce à vos efforts et votre solidarité, chère #TeamShadow. Merci de continuer à suivre nos conseils !Pour toutes les personnes ayant précommandé une Shadow Ghost, l’usine de notre fournisseur en Chine est malheureusement toujours en confinement.Les nouvelles précommandes de Shadow Ghost ne seront donc plus possibles à partir de maintenant et pour une durée indéterminée.Mercredi 18 marsLe message L:201 / L:202 que vous pouvez rencontrer en vous connectant lorsque la capacité maximale est atteinte a été amélioré. Plus d’informations dans l’article dédié de notre Centre d’Aide.Notre préoccupation principale est la surconsommation électrique, puisqu’il arrive que nous dépassions les limites fixées par nos contrats avec nos fournisseurs. Nous travaillons sur une solution et nous vous en informerons dès que nous aurons plus d’informations.En raison de l’épidémie de COVID-19, les fournisseurs d’accès à Internet réduisent leurs limites de bande-passante, et nous pouvons donc nous attendre à une utilisation plus forte de Shadow, avec donc un impact sur l’expérience globale. Durant cette période, nous vous recommandons de baisser votre bande-passante depuis les paramètres lorsque vous utilisez Shadow (30Mb/s recommandés).Les activations dans les datacenters US ralentissent par rapport à la veille.Mardi 17 marsLes activations de Shadow Boost sur les datacenters de Paris et Amsterdam sont fortement ralenties pour la semaine, afin de nous permettre d’obtenir plus de visibilité sur la situation. Le temps d’hibernation passe à 30 min. Tout Shadow allumé sans activité pendant plus de 30 min consécutives sera automatiquement éteint. Cela aidera grandement l’accès à Shadow pour tout un chacun.N’utilisez votre Shadow pour fold@home sous aucun prétexte. On sait que c’est pour une très bonne raison, mais cela bloquerait plusieurs autres comptes Shadow, qui seraient dès lors inutilisables, en plus de favoriser d’autres problèmes techniques. Nous sommes en train, en tant qu’entreprise, d’étudier à court terme de quelle façon nous pourrions contribuer à ce projet grâce à notre infra, lorsqu’elle n’est pas utilisée, et nous vous en tiendrons informés.Prenant des précautions supplémentaires, un de nos partenaires pour nos datacenters a réduit sa capacité maximum pour gérer au mieux et optimiser la surtension électrique durant les périodes chargées de la journée.Et Shadow, alors ?Votre ordinateur dans le cloud préféré, Shadow, ne fait malheureusement pas exception lorsqu’il s’agit de la nécessité de posséder une connexion Internet stable et suffisamment de bande passante. Cela signifie que nous ne pouvons pas exclure la possibilité que certains problèmes pourraient survenir, ce en raison d’une augmentation sans précédent de la charge.Ajouté à cela, en raison du fait que Shadow utilise un système de ressources partagées (pas loin du modèle utilisé par votre salle de sport), d’autres problèmes peuvent apparaître de temps en temps. Les ressources partagées sont basées sur une théorie qui part du principe que tous les utilisateurs de Shadow ne seront jamais tous connectés en même temps. Pour nous assurer que la majeure partie de notre hardware est utilisé et qu’il ne ramasse pas juste la poussière, nous accueillons les utilisateurs jusqu’à un certain pic d’utilisation estimé stable pour ceux qui sont connectés. De cette façon, Shadow peut-être utilisé par tous ceux qui le désirent dans les meilleures conditions possibles.Un événement perturbateur d’une telle ampleur, comme une pandémie, poussera malheureusement nos systèmes à ses limites. Dans notre situation actuelle, cela signifie une augmentation du nombre de Shadowers désirant utiliser leur Shadow au même moment. Pour revenir à notre comparaison avec la salle de sport, cela voudrait dire que toutes les machines et que tous les poids sont actuellement utilisés, alors que vous ressentez une envie soudaine et irrépressible de travailler vos biceps. Pour faire court, l'intérêt accru pour des services basés sur Internet, comme Shadow, peut entraîner les problèmes suivants :problèmes de performances (comme des artefacts, un ping élevé, ou des débits de connexion ralentis)des déconnexions soudaines de votre Shadowne pas pouvoir se connecter car tout le hardware est déjà en cours d’utilisationQue faire ?Tout cela ne veut pas dire que vous devez renoncer à utiliser votre Shadow, pas du tout. Nope. Mais que chacun doit être sûr de profiter pleinement de son Shadow ! Comment faire ? C'est en fait assez simple:limiter la bande passante allouée de votre Shadow à un niveau acceptableallumez votre Shadow uniquement lorsque vous l'utilisezpensez à éteindre votre Shadow lorsque vous n’en avez plus besoinQue fait Shadow ?Bien évidemment, nous ne sommes pas assis les bras croisés à attendre que le temps passe. Nous faisons au mieux pour permettre à chacun d’accéder à son hobby le plus précieux (on part du principe que c’est jouer aux jeux vidéo). On surveille de près toutes les données qui sont à notre disposition afin de vous tenir informés le plus rapidement possible de l’état de nos datacenters. En parlant de statut, notre page dédiée sera régulièrement mise à jour pour vous tenir au courant de la situation : https://status.shadow.tech/ Malheureusement cette utilisation intensive de Shadow impacte également l’activation des comptes Shadow Boost, qui se fera plus lentement que prévue. Si nous ne ralentissons pas ces activations, cela aurait pour conséquence d’ajouter encore plus d’utilisateurs dans la file d’attente pour utiliser enfin ces précieuses haltères. Afin de nous assurer que les files d’attente de ne deviennent pas trop longues, nous mettons à jour notre politique d’hibernation. Cela évitera qu’il y ait des comptes Shadow non-utilisés alors que d’autres attendent. Chaque personne qui n’utilisera pas Shadow pendant 30 min consécutives se verra automatiquement déconnectée de sa session. 

Sujets associés:News

GeForce Now : le service dans le cloud d’NVIDIA et Shadow

GeForce Now : ce que vous devez savoirTout d’abord, assurons-nous que tout le monde sait ce qu’est GeForce Now. GeForce Now est la toute dernière plateforme de jeux lancée par la société informatique Nvidia. C’est un service de streaming de jeux sur le cloud. Ce service de Nvidia permet de jouer à des jeux vidéo en streaming et en temps réel sur le cloud à partir de votre PC, votre Mac ou votre appareil Android. Avec GeForce Now, vous disposez d’un catalogue de jeux que vous pouvez télécharger (sur la plateforme) et vous avez accès à de nombreux jeux gratuits. Bon, maintenant que nous sommes tous sur la même longueur d’onde, parlons de la situation actuelle de GeForce Now.Catalogues de jeux : des négociations constantes avec les éditeursPour ce qui est du système de catalogue utilisé par le service de Nvidia, quelques points importants sont à noter. Tout d’abord, la qualité d’un catalogue dépend de son contenu. Dans le cas de GeForce Now, le catalogue est assez riche et continue de s’étoffer. Cependant, il faut avouer que tout ceci est bien plus délicat qu’il n’y paraît. En effet, compte tenu de la façon dont les catalogues de jeux se négocient actuellement, l’exploitation des jeux exige l’approbation préalable des éditeurs qui s’obtient par le biais d’accords commerciaux. Nvidia ne peut pas simplement ajouter le titre qu’elle veut, quand elle le veut. Nous ne citerons aucun nom par respect pour toutes les parties concernées, mais plusieurs éditeurs ont demandé à ce que leurs titres soient retirés de GeForce Now, et c’est une demande tout à fait légitime. Le jeu en vaut-il la chandelle ?En d’autres termes, quels sont les avantages d’un catalogue de jeux ? Excellente question. Le catalogue n’est pas une bibliothèque de jeux gratuite (même si c’est vrai qu’il contient quelques jeux gratuits). Vous êtes toujours obligés d’acheter et de télécharger les titres qui vous intéressent. L’avantage réside dans la puissance du cloud computing. Bon nombre de jeux récents requièrent des PC assez puissants et dotés d’une grande capacité de stockage. De nos jours, devenir gamer coûte un bras. Mais avec GeForce Now (et d’autres services de jeux à la demande), vous ne faites qu’exploiter la puissance des ressources informatiques de Nvidia. Vous n’avez pas à vous soucier de la puissance de votre processeur, la plateforme s’en charge. Telle est la véritable valeur ajoutée de ce service : c’est ça la force du cloud computing.L’avenirL’avenir du streaming sur le cloud est à un tournant intéressant. GeForce Now de Nvidia a des avantages, mais aussi des limites. De nombreux acteurs se sont lancés dans un modèle de cloud gaming complet, mais il est difficile de dire si les éditeurs joueront le jeu. Qui plus est, la liberté est un sujet ambigu dans la plupart de ces modèles. Une question s’impose donc tout naturellement : n’y a-t-il pas d’autres options ?Shadow : gardez vos jeuxEt si les jeux vous appartenaient ? Pas “plus ou moins”, ou “presque”, non. Mais à 100%. Permettez-nous de vous présenter Shadow. C’est un service de streaming en ligne, à la seule différence qu’il vous confère une propriété pleine et entière de vos jeux. Vous vous demandez peut-être en quoi c’est réellement différent. Eh bien, la réponse est simple. C’est votre PC. Ce n’est pas un simple accès à un catalogue. Nous vous proposons un PC complet en streaming sur le cloud (pour une fraction du coût initial d’un puissant PC de jeu).  Chaque jeu que vous achetez vous appartient. Il n’y a pas de limite pour la durée des sessions. Et vous n’avez pas à vous soucier de perdre ce que vous avez acheté si vous annulez le service, car tout est sauvegardé sur des comptes réels.C’est donc ça Shadow : la liberté du streaming. Nous ne vous imposons pas de limites. Nous ne vous poussons pas dans l’inconnu. Tout ce que nous vous offrons, c’est la puissance. L’ordinateur haute performance dont vous avez besoin pour faire tout ce que vous voulez.  Il est temps d’aborder un aspect très important de Shadow (il y a tellement de fonctionnalités à présenter, c’est hallucinant) : il s’agit d’un ordinateur COMPLET. Il n’est pas que destiné aux jeux vidéo (même s’il est parfait pour le jeu). Il vous donne accès à un système d’exploitation Windows complet. Nous considérons le PC comme une plateforme ouverte et comme la meilleure plateforme pour les développeurs et les utilisateurs. Jouez à Call of Duty : Modern Warfare. Passez à League of Legends. Gérez vos e-mails. Surfez sur internet. Regardez Netflix jusqu’à 4 heures du matin (nous le faisons aussi, ce n’est pas notre faute s’il y a tant de choses à regarder). Et puis retournez jouer. C’est à vous de choisir. Nous sommes juste là pour vous offrir le puissant PC que vous désirez, et à un prix nettement inférieur à celui d’une plateforme de jeu.Nous n’insinuons pas que Nvidia est un mauvais service ou que GeForce Now est nul. Bien au contraire. Nous sommes ravis de voir tant de grands acteurs croire enfin en la valeur du streaming sur le cloud. Shadow est sur ce terrain depuis 2015 et ne cesse d’innover et de s’améliorer. Et nous continuerons d’avancer avec tout le monde dans cet univers. Parce que c’est l’avenir. Si vous avez des questions sur nous ou nos services, cliquez sur le lien ci-dessous pour obtenir plus d’informations. :)

Sujets associés:Insider

Shadow est un PC gaming - À vos manettes !

Dans le monde du PC Gaming, le clavier-souris règne en maître, mais un périphérique résiste encore et toujours à l’envahisseur : la manette ! TLDR: Poursuivons notre chemin sur les fonctionnalités de Shadow  avec aujourd’hui le Support Avancé des Manettes : comment sont-elles détectées sur Shadow, dans le Cloud ? Comment proposer une compatibilité maximale, que ce soit en connectant une manette Xbox, une manette PS4 ou une manette en mousse ? Avec toujours pour objectif une meilleure expérience gaming !Quoi de plus agréable que de brancher sa manette sur son PC et de ne rien à avoir à configurer : juste du plug and play. Vous êtes nombreux à aimer cette sensation - la même que l’on ressent lorsqu’on se voit offrir un voyage gratuit aux Bahamas et qu’en plus, les cocktails y sont très rafraîchissants (ou presque). Il est donc logique d’apprécier le fait de profiter de vos manettes le plus simplement du monde sur votre Shadow. Cette sensation de confort, nous la connaissons, et grâce à vos feedbacks nous savons qu’il vous la faut aussi.Parlons donc de la nouveauté du mois de Février sur votre Shadow : le Support Avancé des Manettes !Revenons à nos boutonsShadow est un ordinateur tournant sous Windows 10. Logiquement, c’est un système d’exploitation nativement compatible avec les manettes Xbox 360 et Xbox One qui sont tout simplement produites par la même entreprise. Il faut dire que l’immense majorité des jeux PC d’aujourd’hui sont exclusivement jouables via ce type de manette. L’attribution et l’emplacement (ou le mapping pour les initiés) des boutons sont la plupart du temps entièrement pensés autour de la manette Xbox. Vous l’aurez donc compris : les manettes de constructeurs tiers comme les manettes PS4, PS3 ou même Switch ne sont pas nativement reconnues par Windows et donc par Shadow. Pour celles-ci, il est donc nécessaire de passer par des logiciels, parfois complexes d’utilisation, pour les rendre compatibles, en faisant croire au système d’exploitation que ce sont des manettes Xbox. Oui, la ruse est totale. Mais surtout, elles compliquent les choses !De plus, les manettes de dernière génération incluent des options très complexes à gérer pour un PC dans le Cloud, comme la gyroscopie ou le son sortant de la prise jack. Tout cela sans compter que chaque manette, même si visuellement quasi-identiques à leurs homologues, ont souvent des numéros de série différents qui peuvent cacher des fonctionnalités supplémentaires. Par exemple une manette PS3 ou PS4 ne fonctionnera pas de la même manière qu’une autre, les constructeurs se gardant bien de donner plus de détails.  On peut également connecter une manette à un PC de 3 façons différentes ! Avec un câble USB, avec un adaptateur sans fil fourni avec la manette (souvent basé sur une technologie propriétaire) ou via Bluetooth.Il faut donc bien faire le tri dans le parc de manettes existant pour bien définir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas sur Windows et/ou sur Shadow. Un processus long et fastidieux mais nécessaire afin de faire en sorte que vous puissiez tous utiliser vos manettes sur votre Shadow dans les meilleures conditions possibles ! La révolution des manettesVenons en enfin à la solution qui vous (nous) intéresse : le Support Avancé des Manettes sur Shadow. L’avantage d’un ordinateur dans le Cloud réside dans le fait de pouvoir implémenter tout un tas d’options “software” maison sans toucher au cœur du système. Le but étant de faire en sorte que l’ensemble des manettes puissent être appairées à Shadow. Et ce, que ce soit avec ou sans fil et sans la moindre manipulation supplémentaire de votre part, même si celles-ci ne sont pas nativement compatibles avec Windows au départ. Oui c’est un peu magique on peut le dire ! Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, les manettes PlayStation par exemple pourront même être reconnues comme telles avec la bonne interface et le bon emplacement des touches si les jeux les supportent. De plus, pour que l'expérience soit encore plus simplifiée, une nouvelle interface permet de passer la manette PS4 en mode de compatibilité pour lui permettre d’émuler une manette Xbox One. Elle vous informe aussi quand une manette est connectée ou déconnectée via des notifications ! Vous avez maintenant l’habitude : n’hésitez donc pas à consulter régulièrement notre site afin d’en savoir plus sur le Shadow de demain. Venez aussi parler avec notre communauté sur Discord et sur nos réseaux, on vous y attend !

Sujets associés:News

Le «recycling challenge» de Shadow sensibilise à l'obsolescence numérique

Recyclage: la lutte contre l'obsolescence numériqueL’obsolescence numérique s’accélère, dans un mouvement où le hardware court toujours derrière les innovations de software Ce sujet est particulièrement criant dans l’industrie du jeu vidéo, où PC et consoles sont successivement mis au placard par des jeux toujours plus récents, plus réalistes et plus gourmands. Ainsi, lorsqu’un jeu comme Apex Legends sort début 2019, plus d’un joueur PC sur deux ne peut pas le faire tourner sur sa machine , et est ainsi exclus du jeu, ou contraint de racheter un nouvel ordinateur. S’il est criant dans le monde du gaming, ce sujet vaut pour l’ensemble de l’industrie du PC. 260 millions d’ordinateurs sont vendus dans le monde chaque année, dont près de 50 millions d’ordinateurs gamers. Cette obsolescence de plus en plus rapide des objets a bien sûr un coût financier pour les utilisateurs, mais aussi écologique pour la société. C’est cette limite forte qu’ont souhaité casser les fondateurs de Shadow lorsqu’ils ont créé l’entreprise, fin 2015. Non seulement pour répondre aux contraintes des joueurs, dont beaucoup sont exclus du jeu PC en raison du coût du matériel et de la fréquence de son renouvellement. Mais aussi pour mettre fin à la surconsommation de composants électroniques, très largement sous-utilisés, à travers leur mutualisation dans des data centers. Notre défi: «Recycle 2 Respawn»Avant que le cloud computing devienne la norme, Shadow souhaite accompagner sa communauté dans la transition, en invitant à adopter les bons réflexes.Au cours des semaines à venir, les gens pourront déposer leur matériel obsolète au sein de nos locaux. Nous les prendront tous, des vieux claviers aux moniteurs cathodiques : tout sera recyclé. Et tout réapparaîtra !Grâce à notre partenaire LemonTri (qui recycle déjà nos déchets de tous les jours), nous aurons deux grands bacs dans notre cafétéria pendant au moins un mois, dédiés à ce type de déchets. Comment puis-je participer?Du lundi au samedi, de 10h à 18h, tout le monde peut venir déposer du matériel à recycler au 153 rue Saint-Denis, à Paris. Nous avons un classement pour savoir qui est venu avec le plus d'articles. La personne qui obtiendra la première place de ce classement recevra une surprise à la fin du mois ! Notre partenaire LemonTri ramassera les bacs à la fin du mois et aidera ces pauvres ordinateurs cassés, brisés par la brutalité de la vie (tristesse) à trouver une nouvelle vie. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à visiter notre Discord. On est là pour aider ! Shadow: la fin de l'obsolescence numériqueShadow est ainsi le premier ordinateur toujours à jour, et donc jamais obsolète. Toute la partie hardware est gérée par l’entreprise, qui maximise son utilisation, sa durée de vie et, lorsque c’est inévitable, son recyclage. C’est le coeur de la promesse de Shadow : rendre tous vos appareils régulièrement ultra-puissants. Concrètement, Shadow c’est votre PC gamer dématérialisé, accessible en streaming sur tous vos appareils (PC, Mac, téléphone, tablette, etc.) Ainsi, avec Shadow, l’ordinateur que vous pensiez bon pour la poubelle pourrait bien se transformer en un puissant PC gaming ! Au-delà de son produit, l’entreprise montre une voie alternative au remplacement automatique de son ordinateur : beaucoup sont jetés alors qu’ils fonctionnent, et qu’ils pourraient, avec Shadow ou d’autres programmes, retrouver une seconde vie. Ce faisant, Shadow est le seul fournisseur d’ordinateur qui invite à “ne plus acheter d’ordinateur”. La lutte contre l'obsolescence numérique commence maintenant !

Sujets associés:CSR

Contrairement à Stadia, le gaming sur Shadow est synonyme de liberté

Avec la sortie de Google Stadia, vous vous demandez probablement quelle sera la solution gaming idéale que vous choisirez cette année. Pour répondre à cette question, vous pourriez bien évidemment dépenser plus de 1000 euros en matériel informatique. Mais honnêtement... qui aurait vraiment envie d’investir autant ? Un choix altérnatif : vous pourriez tirer parti d’un service de cloud gaming pour profiter de toute la puissance de calcul dont vous avez besoin, et ce à moindre coût. Mais quel est le service qui vous conviendrait le mieux ? Explorons ce que vous pourriez obtenir grâce à Stadia, et pourquoi vous devriez peut être au contraire choisir Shadow, qui représente la solution gaming idéale. Stream freedomStadia vous permet d’acheter une librairie de jeux et d’utiliser sa puissance de calcul pour streamer ses jeux sur vos appareils informatiques. Ça a l’air plutôt pas mal, n’est-ce pas ? Le problème est que vous ne décidez pas de quand les jeux seront disponibles sur cette plateforme. En ce moment, Stadia présente tout juste 30 jeux disponibles à l’achat. D’ici 2020, Google espère ajouter environs 120 jeux supplémentaires sur sa plateforme. Pour certains, cela peut paraître assez restrictif. Shadow, d’un autre côté, se focalise sur la liberté (stream freedom). Au lieu d‘avoir à respecter un calendrier de sorties, vous pouvez acheter n’importe quel jeu, à n’importe quel moment. La liberté de choisir. C’est un des principes fondamentaux de Shadow. Nous ne vous donnons pas accès à un choix limité de jeux. Nous vous donnons accès à tous les jeux disponibles sur PC. Tous. Les. Jeux. La seule chose qu’il vous reste à faire est de choisir ! Vos jeux vous appartiennentVous avez l’option d’acheter n’importe quel jeu présent sur la bibliothèque de Stadia. Mais que se passera-t-il le jour où vous déciderez de changer de service ? Bonne question. Malheureusement, vous perdrez tous les jeux que vous aurez achetés sur Stadia. Vous ne pourrez en aucun cas transférer les jeux depuis Stadia vers votre PC ou Mac. À l’inverse, même si vous possédez déjà certains titres disponibles sur le service de Google, vous devrez les racheter pour pouvoir y jouer sur votre compte Stadia. Chez Shadow, nous ne nous considérons pas propriétaires des titres que vous achetez. Ce qui vous appartient, vous appartient. Acheter un jeu sur Steam ? Ça se passe entre vous et Steam ! Si jamais vous annulez votre abonnement Shadow, tous les jeux que vous aurez achetés vous appartiendront toujours et vous serez libres d’y accéder comme bon vous semble. On est là pour vous simplifier la vie, pas pour vous retenir. Le cloud gaming offre non seulement la possibilité de tirer le meilleur parti possible de la puissance de calcul déportée dans des data centers, mais vous permet en plus de jouir d’une nouvelle liberté d’utilisation : jouez depuis n’importe quel appareil électronique, même ceux qui ne sont pas initialement destinés à ce type de gaming. Cette liberté est cependant conditionnée avec Stadia. Vous pourrez en effet streamer sur PC et Mac mais pour les autres médias, Stadia est limitié à Google Chromecast (TV), Google Chrome (Tablette) et Google Pixel (smartphone). Shadow résoud également cette limitation technologique. Jouez sur l’appareil de votre choix. Aussi simplement que ça. Que ce soit sur Android, iOS, Samsung, Google, PC, Mac, TV, tablette ou n’importe quel smartphone, Shadow ne discrimine pas. En plus de ça, Shadow vous permet de changer d’appareil en pleine utilisation, sans répercussions sur votre activité (la partie lancée reste en cours, l’ordinateur ne s’éteint pas entre temps). Posez votre ordinateur portable. Récupérez votre session depuis votre smartphone juste après. Shadow est là pour vous offrir la meilleure expérience possible. Libres de faire plus que du gamingIl existe une différence majeure entre Stadia et Shadow que nous n’avons pas encore mentionnée : les restrictions. Stadia vous permet de jouer (depuis sa bibliothèque). Shadow vous permet de tout faire. Tout ce que vous feriez sur un PC, vous pouvez le faire sur Shadow. Vous avez accès à un Windows complet que vous pouvez exploiter comme bon vous semble. C’est votre Shadow. Prenez le temps de comparer les différentes offres disponibles sur le marché et essayez de voir comment améliorer votre expérience gaming. Streamer un PC complet peut être la solution que vous attendiez depuis toujours (sans réaliser que c’était ce dont vous aviez besoin !) Pour en savoir plus sur ce que Shadow peut vous apporter, cliquez sur le lien ci-dessous.

Sujets associés:Insider

Quelle est la configuration Shadow faite pour vous ?

TL;DR: Nous vous expliquons tout ce que vous devez savoir sur nos trois nouvelles configurations. De Shadow Boost à Shadow Ultra, en passant par Shadow Infinite, nous vous aidons à choisir l’offre qui répondra parfaitement à vos besoins. Mise à jour de votre Shadow : on vous l’avait promise, la voici. Maintenant, à vous de choisir !Il faut l’admettre, construire et maintenir un PC gamer peut être une tâche ardue. Avec tout ce que cela demande en termes de recherches, d’apprentissage, de mises à jour et plus encore, il est facile d'être découragé à l'idée de monter son propre ordinateur.  Malheureusement, les galères ne font que commencer : chaque jeu PC apporte ses propres pré-requis, sa configuration idéale… difficile de prévoir ce qu’il vous faudra comme ordinateur d’ici quelques années, voir quelques mois ! Quelles specs vous faudra-t-il pour lancer Cyberpunk 2077® dans des conditions optimales ? Bonne chance pour le deviner, il faudra attendre pour le savoir. En plus de ça, l’univers du jeu vidéo et les technologies qui y sont associées évoluent à un rythme fulgurant, ce qui laisse souvent des machines qui étaient jusqu’alors tout à fait opérationnelles, obsolètes, ce en un rien de temps.  Et quand ça arrive, remplacer votre PC ou mettre à jour vos composants n’est pas donné… ça devient très vite compliqué d’avoir le budget !  Et s’il y avait un autre moyen ? Spoiler alert : c’est déjà le cas ! Avec Shadow , le gaming  devient bien plus simple et beaucoup plus tentant - On vous dit ça, bien évidemment, en toute objectivité. Plus sérieusement : vous n’aurez plus jamais à vous poser la question du quand mettre à jour votre PC, ou comment vous en sortir avec votre machine maintenant devenue obsolète. Shadow, c’est le gaming sans prise de tete, avec une tonne d’avantages, et sans engagement. Et ca ne s’arrete pas la. Chez Shadow, nous nous engageons à donner aux gamers la liberté de jouer à leur façon. Jouer quand on veut et où on veut : c’est comme ca que nous concevons le gaming. C'est pour cette raison que nous avons récemment annoncé 3 nouvelles configurations qui devraient changer le game ! Nous pensons que ces nouvelles offres vous permettront d’avoir la puissance et la flexibilité dont vous aviez besoin. On a hâte de vous en donner un aperçu !Et on ne s’est pas arrêtés la ! On vous a préparé un bonus supplémentaire : on a grandement amélioré l'expérience mobile avec notre nouvelle application Shadow. Nos nouvelles configurations sont on ne peut plus à portée de main ! Les nouvelles offres ShadowMais qu’est-ce qui change alors ? Nos 3 nouvelles configurations ont été élaborées pour satisfaire au mieux notre communauté. Les utilisateurs peuvent maintenant choisir parmi 3 options différentes, chacune conçue en fonction d’un usage spécifique. Nous avons également mis en place une option permettant à chacun d’augmenter son stockage, ce jusqu'à 2TB. On est vraiment très heureux de vous faire part de ces nouvelles offres, et on espère que la flexibilité et que le contrôle qu’on vous apporte avec ces différentes configurations sauront vous combler de joie. Et d’amour. Et d’eau fraîche (parce que pourquoi pas). On voulait surtout vous montrer que oui, on vous écoute, et oui, ce que vous dites est important. Alors un grand merci à toute la #TeamShadow pour vos retours ! Si on en est là aujourd’hui, c’est grâce à vous. Passons maintenant à la description de chaque configuration pour vous aider à déterminer quelle sera celle qui vous conviendra. C’est parti !Shadow Boost14.99€ en engagement mensuel (vous pouvez résilier à tout moment)12.99€ en engagement annuel (vous économisez 2.00€ par mois)Stockage compris : 256GBLes specs de Shadow BoostShadow Boost vous offre tout ce dont vous avez besoin pour exécuter vos logiciels de bureautique préférés et pour jouer à vos jeux en toute fluidité. Bénéficiez de taux de rafraîchissement allant jusqu'à 144 Hz avec une résolution Full HD afin de ne jamais manquer un moment (ou un headshot).L’offre Boost comprend 256 Go de stockage. Ceci dit, si vous avez besoin d'espace supplémentaire pour votre bibliothèque de jeux en constante augmentation (on dira que c’est la faute aux soldes), c’est possible. Vous pouvez ajouter jusqu'à 2 To de stockage supplémentaire pour tous les autres jeux que vous aimez (ou pour faire de la place pour un autre pack d'extension Sims 4 ).Shadow Ultra29.99€ en engagement mensuel (vous pouvez résilier à tout moment)24.99€ en engagement annuel (vous économisez 5.00€ par mois)Stockage compris : 256 GBLes specs de Shadow Ultra C’est physique ? Vous souffrez réellement lorsque vos paramètres de jeu sont sur “moyen” ? Alors Shadow Ultra est l’offre idéale pour vous. Non seulement capable d'afficher de la 4K et du ray-tracing (pour celles et ceux qui ne savent pas, il s’agit des éclairage et des ombres super sophistiquées), cette configuration suscitera l’envie de vos amis, qu’ils soient consoleux ou branchés PC, et l’admiration de tous.Avec l’offre Shadow Ultra, vous pourrez lancer les derniers jeux du moment sans y laisser un rein. Contractez vos biceps graphiques au max, et jouissez du cloud gaming dans toute sa splendeur (tout en profitant du fait de ne pas y avoir laissé un organe). Shadow Infinite49.99€ en engagement mensuel (vous pouvez résilier à tout moment)34.99€ en engagement annuel (vous économisez 10.00€ par mois)Stockage compris : 1 TerabyteLes specs de Shadow Infinite Avec Shadow Infinite, vous pouvez renommer IRL en "Max". Pourquoi? Parce que vous ne jouerez qu’avec des paramètres au maximum, en «ultra» 4K et plus si affinités. “Mais quelle est donc cette sorcellerie ?” nous direz-vous. La seule magie ici, c’est celle du gaming. Pour le reste, on vous explique : vous serez armés d'un GPU qui va de pair avec une Nvidia Titan RTX, ainsi que de 32 Go RAM et d’un processeur ultra-rapide équipé de droits de vantardise illimités. Rien que ça. A vous Red Dead Redemption 2, Metro Exodus, Gears 5 et autres jeux gourmands : rien ne saura vous résister ! Vous êtes maintenant maîtres du monde ! Le futur est presque là Quelle que soit votre façon de jouer, Shadow a une offre adaptée à vos besoins. Que vous aimiez la liberté qu’apporte le cloud gaming, le fait de jouer depuis n’importe quel appareil, n’importe où, n’importe quand, ou que vous soyez plutôt porté sur les qualités graphiques, nous avons crafté une configuration pour vous.

Sujets associés:News

La voie du succès - le support avancé des écrans

Résumé: Une toute nouvelle feature enfin complétée : le Support Avancé des Écrans. Depuis votre Shadow Ghost, en passant par votre téléphone, puis votre tablette, votre laptop et enfin votre PC fixe, transformez toutes vos dalles d’affichage en écrans gaming !Le support avancé des écransVous avez certainement déjà voulu montrer à votre entourage les avantages de Shadow par rapport à un ordinateur classique. Votre premier réflexe a alors peut-être été de changer de plateforme à la volée en passant de votre PC local à votre Shadow Ghost puis de la Shadow Ghost à votre téléphone par exemple, le tout en gardant la session de jeu ouverte. DISPOSITIFS DE COMMUTATIONMême si l’effet est particulièrement saisissant, il n’était pas rare de se retrouver avec une résolution inadaptée à la dalle, ce qui pouvait même entraîner des bugs, une mauvaise qualité d’image ou d’autres problèmes de compatibilité. Pas top pour une première impression !Il était donc grand temps que votre Shadow cesse de perdre les pé-dalles à chaque changement d’écran.Pourquoi fallait-il développer le support avancé des écrans ?Actuellement, Shadow est configuré par défaut sur une résolution fixe (1920X1080 pour être précis) et ce quel que soit l’appareil, l’écran ou la bande passante que vous utilisez la première fois. Un choix délibéré de notre part pour le rendre compatible avec la majorité des moniteurs PC ou téléviseurs et qui correspond à la résolution la plus utilisée pour le jeu. C’est d’ailleurs comme cela que fonctionne tous les systèmes actuels de cloud gaming. Il n’y avait donc pas (encore !) de mécanisme permettant de basculer automatiquement la résolution, le ratio ainsi que la fréquence de rafraîchissement en fonction de l’écran.Sur un ordinateur local, il est très facile pour les composants gérant l’affichage de lire les informations de l’écran et d’obtenir le rendu optimal simplement en le connectant à un moniteur. Le facteur “Cloud” entrant en compte (et on ne parle pas d’un postier tout droit sorti de FF7), l'histoire n’est plus tout à fait la même : il est donc nécessaire de passer par les paramètres de Windows pour modifier la résolution voulue en fonction de l'appareil. Et c’était extrêmement pénible lorsqu’on utilisait Shadow sur un mac au bureau et sur une Shadow Ghost le soir par exemple. Différents écrans, un seul Shadow : une expérience… simplifiée !Oui, tout cela est maintenant de l’histoire ancienne ! Grâce au support avancé des écrans, nos devs permettent à votre Shadow d’adapter automatiquement la résolution à l’écran utilisé. Le tout sans avoir à redémarrer votre Shadow et sans aucune manipulation de votre part.Si auparavant il n’y avait pas de système permettant de lire ou de sauvegarder les informations d’une dalle (aussi appelé EDID) ce nouveau système est capable d’identifier chaque écran indépendamment en temps réel. Mieux encore : il garde en mémoire vos préférences pour ne plus jamais vous obliger à changer manuellement la résolution. Et cerise sur le gâteau : quand vous passez la fenêtre Shadow d’un écran à l’autre, la résolution est détectée puis changée automatiquement. On n’arrête pas le progrès !On peut d’ores et déjà affirmer que vous apprécierez grandement ce confort lorsque vous utiliserez Shadow sur tous les appareils que vous possédez !N’oubliez pas que vous pouvez retrouver le détail complet de tous les changements apportés dans la partie changelog du launcher et dans le canal #changelogs de notre Discord ! Avec Shadow, ce n’est jamais fini !Oui ! Puisque finalement, quel est le but de tout cela ? Tout simplement de proposer une expérience adaptée quel que soit l’écran sur lequel Shadow est affiché !Cette nouvelle façon de gérer l’affichage de Shadow inclut également le changement de taux de rafraîchissement. Si vous possédez un moniteur doté d’une dalle allant jusqu’à 144Hz, plus besoin de passer par les paramètres Nvidia, tout se fera via le Menu rapide ! En parlant de rafraîchissement, continuons de satisfaire votre soif de curiosité : car si vous vous posiez la question, sachez que Shadow dispose déjà de sa propre technologie de synchronisation d'image et de traitement du rafraîchissement. Pas besoin donc de G-Sync ni de Freesync : Shadow est compatible avec l'ensemble des écrans du marché et dans les meilleures conditions !Pour en savoir plus sur le support avancé des écrans et à propos de futures mises à jour, on laisse la parole à notre cher Yannis ! Penser au futurEn plus, chez Shadow, on est prévoyants. La 5G montrant le bout de son nez, il est nécessaire que vous puissiez bénéficier d’une expérience mobile sans faille. Le support avancé des écrans est donc LA feature qu’il faut pour profiter pleinement de votre téléphone ! Et mon petit doigt me dit que la nouvelle app mobile de Shadow proposera bien d’autres améliorations.Nous ne comptons pas nous arrêter en si bon chemin. Alors n’hésitez pas à la consulter pour être tenu au courant de nos dernières avancées en termes de développement. On compte également sur vous pour nous faire vos retours sur nos réseaux et sur notre Discord !

Sujets associés:News

Technologie Shadow - Nos moments clés de 2019 !

Shadow Launcher V4Notre launcher Shadow étant une des pièces les plus cruciales de notre technologie, nous sommes constamment en train de l’améliorer. La V3 du Launcher Shadow avait d’ailleurs apporté de grands changements, mais comme d’habitude, nous avons voulu faire mieux et aller encore plus loin dans nos avancées, avec vous. Nous avons donc développé la V4 du Launcher Shadow et amélioré les aspects principaux du launcher, notamment la simplicité d’utilisation, la stabilité et le contenu. Pour commencer, nous avons complètement retravaillée l’UX et l’UI pour le rendre plus “user-friendly” (simple à utiliser), moderne, et surtout, pour qu’il nous ressemble plus. Ensuite, nous avons réécrit le processus de lancement depuis le début pour améliorer la stabilité, la fiabilité et réduire les erreurs. Enfin, nous voulions pouvoir vous informer plus facilement de nos dernières nouveautés. Nous avons donc ajouté du contenu visible directement depuis le Launcher Shadow pour que vous ne ratiez aucune de nos mises à jour et autres informations croustillantes.  Shadow GhostNous avons commencé l’année 2019 en force avec le lancement de la Shadow Ghost (le tout, bien évidemment, accompagné d’une soirée de folie dans nos bureaux à Paris - Ce qui reste aux soirées Shadow, reste aux soirées Shadow) ! Et franchement, la Shadow Ghost a dépassé nos attentes les plus folles, et s’est écoulée en à peine quelques heures après sa sortie. La Shadow Ghost a effectivement permis aux personnes n’ayant pas de device sur lequel lancer Shadow, de profiter de notre technologie à moindre coût (et avec un style incroyable - oui, on aime son design !). Tout ça nous a rendus très fiers de ce lancement au cours de l’année dernières (ça fait bizarre de dire déjà “l’année dernière”).  CopperfieldLa mise à jour Copperfield est sans conteste la plus grande réussite de l’année de notre équipe de développement. Elle a été le fruit d’un travail acharné, visant à reconstruire toutes les fondations de Shadow : Amélioration de la stabilité et meilleure expérience sur toutes les plateformes. Une nouvelle façon de contrôler Shadow avec le Menu Rapide.La possibilité de développer et de déployer des mises à jour de manière plus rapide. Cela nous a pris plus d’un an pour retravailler toutes les fondations de notre technologie et obtenir l’architecture que nous utilisons aujourd’hui. Afin d’avoir toutes nos applications sur un code commun, nous avons changé tous nos modes de communication (on parle toujours de développement, oui). Cette nouvelle version est très flexible et nous permettra d’apporter de nombreuses nouvelles expériences à Shadow de manière bien plus simple qu’avant ! Une kyrielle de possibilités s’ouvre maintenant à nous. Et ce n’est que le début ! Menu RapideAvec la mise à jour Copperfield, le Menu Rapide a été créé (gloire au Menu Rapide !). Etant donné qu’il s’agit de l’outil que vous utilisez le plus souvent sur Shadow, nous sommes constamment en train de l’améliorer. Le Menu Rapide n’est pas uniquement un overlay, mais également le meilleur endroit pour changer ses réglages. Et lorsqu’on parle de réglages, on en parle pas à la légère : vous pouvez y monitorer vos statiques, gérer vos périphériques USB, et même votre microphone (oh, et le support pour les gamepads arrive bientôt - avec toutes les améliorations en cours, c’est facile de perdre le fil… WINK WINK)Le Menu Rapide fait maintenant partie intégrante de l’expérience Shadow, alors comme d’habitude, vos retours sont plus que bienvenus. Étant donné qu’on est partis pour s’en servir au quotidien, autant le rendre incroyable ! App Mobile (Android et iOS)Après des mois passés à la re-développer, la repenser et la réimaginer, notre application mobile Shadow est disponible ! Avec de nouvelles fonctionnalités de navigation facilitées, des modes de connection Wi-Fi moins gourmands et une multitude de possibilités, toutes plus flexibles les unes que les autres, de jouer, cette incroyable application (en toute objectivité) rend l’accès au gaming sur PC plus facile que jamais. Nos développeurs de talent ont fait opérer leur magie sur une variété de nouvelles fonctionnalités pour l’application mobile Shadow, tout en adaptant et en améliorant ce qui marchait déjà (car pourquoi changer une équipe qui gagne ?). Le résultat ? Nous avons maintenant une application plus fluide, rapide et OP que jamais ! App TV (Android et iOS)L’application Shadow détecte maintenant automatiquement si vous utilisez une TV, et s’ajuste à notre app TV ! Bon ok, on était un peu trop sous le coup de l’émotion et on a tout déballé sans expliquer le pourquoi du comment. Qu’est-ce que l’app TV ? Notre application TV pour Shadow (en Beta pour Android et iOS) vous apporte toutes les fonctionnalités offertes par Shadow, directement sur votre TV. Tout simplement ! Imaginez être en mesure de jouer n’importe quel jeu de votre librairie directement sur votre TV. Ou pouvoir utiliser Windows pour coordonner votre fond d’écran à votre déco (classe). Vous êtes libres de choisir. Et c’est tout ce qui compte.  Le support avancé des écransSuite à vos retours concernant le besoin de pouvoir gérer vos résolutions, nous avons décidé d’agir. Avec notre nouveau support avancé des écrans, nous permettons aux membres de la #TeamShadow de changer d’appareils sans avoir à trifouiller les paramètres pour adapter la bonne résolution, et ce, à chaque fois. En plus de ça, en fonction de l’EDID, nous vous recommandons les meilleurs paramètres pour un affichage optimal. Et avec notre nouvelle IU, vous pouvez choisir la résolution et le taux de rafraîchissement qui vous convient le mieux, directement depuis le Menu Rapide !  Nos nouvelles offresPour nous, c’est important que vous puissiez jouer aux jeux de votre choix, avec les meilleures performances possibles, quand vous voulez, et où vous voulez. C’est pourquoi, pour finir l’année en beauté, fin 2019 nous avons annoncé nos 3 prochaines configurations qui vous donneront la puissance et la flexibilité dont vous aviez besoin. Vous pouvez d’ores et déjà choisir la prochaine offre qui sera la mieux adaptée à votre style de jeu ! En plus de ça, vous nous aviez demandé du stockage supplémentaire : vous pouvez désormais en obtenir ! De nouvelles options vous permettent d’étendre votre espace de stockage jusqu’à un total de 2TB. Et c’est ainsi que 2020 est passé à une vitesse fulgurante ! Quid du futur ?Pour 2020, on ne compte pas ralentir la cadence ! Bien au contraire… Voici un petit aperçu de ce qu’on vous prépare pour 2020 : Support des manettesSon en qualité dynamique Des benchmarkL’application mobile et TV en version officielle La V5 du Launcher Des améliorations du Menu Rapide et la fin du Panneau de ContrôleLe support des toutes petites connexions Un meilleur support des extinctionsLe support du IPv6 Bref, on a pas mal de projets de prévus pour le début de cette nouvelle décennie, et on a hâte de continuer cette aventure avec vous ! Merci d’être avec nous et de nous permettre d’en être là aujourd’hui ! 

Sujets associés:News